Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Fassi Fihri et Alliot-Marie coprésident à Paris une table-ronde sur les enjeux de croissance en Méditerranée


Vendredi 7 Janvier 2011 modifié le Samedi 8 Janvier 2011 - 11:35

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taib Fassi Fihri, et son homologue française, Mme Michèle Alliot-Marie, coprésident, vendredi à Paris, une table-ronde sous le thème "Pour un espace de croissance et de stabilité en Méditerranée".




Fassi Fihri et  Alliot-Marie coprésident à Paris une table-ronde sur les enjeux de croissance en Méditerranée
Cette rencontre, marquée par la participation notamment de M. Henri Guaino, Conseiller spécial du président français, chef de la mission interministérielle "Union pour la Méditerranée" (UPM), et de M. Ahmed Masa'deh, secrétaire général de l'UPM, s'inscrit dans le cadre de la 3ème édition du colloque international "Nouveau Monde Nouveau Capitalisme".

Le colloque qui s'est ouvert jeudi, en présence d'éminentes personnalités françaises et étrangères issues du monde économique, politique et des médias, est organisé à l'initiative du ministre français de l'Industrie, M. Eric Besson, dans le but d'amorcer "une réflexion collective" afin d'"alimenter la présidence française du G8/G20".

Les initiateurs estiment qu'une réflexion autour des enjeux de croissance dans le bassin méditerranéen s'impose dans ce cadre, eu égard au "potentiel économique régional considérable" qu'il représente. Le dynamisme de sa population, qui devrait atteindre 500 millions d'habitants à l'horizon 2025, ses richesses naturelles et la proximité sud/sud et nord/sud des Etats doivent être un facteur de croissance naturel, soulignent-ils, regrettant toutefois l'impact des facteurs politiques et diplomatiques qui rendent le processus complexe.

Dans une mondialisation confortant les espaces régionaux comme lieu d'échanges et de régulations, la construction d'un espace euro-méditerranéen, "hier à travers le processus de Barcelone, aujourd'hui avec l'Union pour la Méditerranée", s'annonce comme "une étape presque évidente d'une histoire millénaire", relèvent-ils. Dans ce contexte, les intervenants à cette table-ronde s'attèlent à identifier les nouveaux partenariats à développer en Méditerranée pour "libérer la croissance de la région" et à examiner les moyens à même de transformer "le cercle vicieux où le politique inhibe l'économique en un cercle vertueux où interagissent la stabilité, la croissance et la prospérité partagées".

Cette table-ronde a été précédée par deux autres, portant respectivement sur "les politiques économiques pour le monde à venir" et "la réforme du système monétaire international".

A l'ouverture du colloque, le chef du gouvernement français, M. François Fillon, a souligné l'importance de ces rencontres pour préparer la présidence française du G8/G20, axée sur trois grands chantiers: la réforme du système monétaire international, la volatilité des prix des matières premières et la gouvernance mondiale.

Sur le volet de la réforme du système monétaire international, la ministre française de l'Economie, Mme Christine Lagarde, a indiqué que l'objectif est de parvenir à un système "équilibré, stable et transparent", assurant la protection de "ses membres les plus vulnérables". Elle a souligné, à cet égard, la nécessité de la coordination des politiques économiques, notamment en matière de change, et de la diversification des risques.




Vendredi 7 Janvier 2011 - 09:37

(source MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter