Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




FCM-Dakhla: des leaders religieux se penchent sur l'importance de l'éducation à la protection de l'environnement


Samedi 19 Mars 2016 modifié le Samedi 19 Mars 2016 - 20:43

Des leaders religieux de plusieurs pays, réunis dans le cadre du Forum Crans Montana (FCM), ont discuté, samedi à Dakhla, du rôle et de l'importance des systèmes éducatifs dans la protection de l'environnement et de la nature.




Le Révérend Jesse Jackson à Dakhla
Le Révérend Jesse Jackson à Dakhla
Lors d'un panel organisé dans le cadre de la 27ème session du FCM, des leaders, chercheurs et responsables religieux venus de plusieurs pays ont mis l'accent sur l'interactivité entre les institutions religieuses et éducatives pour la protection de l'environnement. Ils ont mis l'accent dans ce cadre sur l'importance de l'information, de la communication et de l'éducation à la protection de l'environnement et de la nature.

La problématique de l'environnement préoccupe tout le monde, y compris les milieux religieux qui cherchent à promouvoir les principes de civisme et de responsabilité pour mettre en place des programmes efficaces en la matière, a indiqué le directeur fondateur de la Fondation islamique pour l'écologie et les sciences environnementales à Birmingham (Grande-Bretagne), Fazlun Khalid.

"Nous sommes tous concernés par le respect et la protection de l'environnement. Nous faisons partie de cette planète et nous sommes connectés à cette nature. Notre obligation est de la préserver et de la mettre en valeur", a-t-il expliqué.

Dans le même contexte, Swami Agnivesh, ancien ministre de l'Education en Inde et militant des droits de l'homme, a souligné que les "modèles matérialistes" qui prévalent dans l'élaboration des politiques publiques portent atteinte à l'environnement et à sa durabilité.

Une vision globale et plus élargie s'avère nécessaire et urgente pour guider notre mission de préserver l'environnement, a-t-il relevé, mettant l'accent sur le "caractère sacré" des ressources naturelles.

Le Mufti de l'Ouganda, Cheikh Shaban Ramadhan Mubaje, a mis l'accent, dans ce cadre, sur l'"effet dévastateur" de l'épuisement des ressources naturelles notamment dans les communautés les plus vulnérables, assurant que "l'Homme doit tout faire pour préserver l'environnement".

M. Mubaje, qui a présenté l'expérience de son pays dans ce domaine, a indiqué que les textes sacrés accordent une importance toute particulière à la protection de la nature, invitant les gouvernements à mettre en œuvre des stratégies efficaces en la matière.

Pour sa part, Eric Geoffroy, professeur et chercheur à l'Université de Strasbourg, a mis l'accent sur le lien solide entre spiritualité et écologie, appelant à un humanisme basé sur la responsabilité et non pas sur la domination .

Le Forum de Crans Montana, qui se tient sous le thème "L'Afrique et la coopération Sud-Sud: une meilleure gouvernance pour un développement économique et social durable", réunit plus d'un millier de participants, dont 850 personnalités étrangères issues de 131 pays et de 27 organisations régionales et internationales.
Samedi 19 Mars 2016 - 19:52





Nouveau commentaire :
Twitter