Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





FCAK : Projection du film en compétition "J'ai 50 ans" du réalisateur algérien Djamel Azizi


Lundi 14 Septembre 2015 modifié le Lundi 14 Septembre 2015 - 11:52

Le long-métrage "J'ai 50 ans" du réalisateur algérien Djamel Azizi a été projeté, dimanche, dans le cadre de la compétition du 18ème Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK).




FCAK : Projection du film en compétition "J'ai 50 ans" du réalisateur algérien Djamel Azizi
Cette fiction (97'), en lice avec 13 autres films pour remporter le Prix Ousmène Sambène, raconte l'histoire d'une famille algérienne d'aujourd'hui vivant dans l'incompréhension, et qui est composée du grand-père, son fils, sa belle-fille et son petit-fils, Ninou, 12 ans, scolarisé et joueur du foot dans l'équipe du village.

Autour des débats tendus et le ressassement d'un passé douloureux, la famille risque de s'éclater à jamais. Un jour, un notable surnommé le Propriétaire gifle Ninou et traite sa famille, d'invalides et des mendiants. L'enfant est humilié, rapporte ses paroles à sa famille.

Le grand-père et le père heurtés dans leur honneur et leur statut, vont-ils surmonter leur différend pour faire face au mépris. Ninou, par son amour au foot et inconsciemment, va-t-il faire le trait d'union dans la réconciliation de ses parents, trop endurés ? Ainsi, lui et ses deux camarades, Omar et Fayçal, seront-ils porteurs d'espoir dans le village, trop divisé ?

Pour camper les rôles dans son film, le metteur en scène fait appel notamment aux comédiens Tahar Lamiri, Fizia Touggourti, Kamel Rouini, Oussama Cherrid, Mohamed Djouhri, Nesrine Serghini, Abdelkader Achour et Ali Zarif.

Natif d'Alger, Djamel Azizi a réalisé plusieurs films à l'issue d'études journalistiques et cinématographiques à Paris, notamment "El yamama" (La colombe), "Message d'Algérie", "Le blouson vert" ou encore "Transporteurs de bonheur".

Quatorze films africains, représentant 13 pays dont le Maroc, concourent pour décrocher le "Prix Ousmane Sembène". Il s'agit des films marocains "L'écharpe Rouge" de Mohammed Lyounsi et "L'orchestre des Aveugles" de Mohamed Mouftakir, de "El Ziara (Lune Noire)" de Nawfel Saheb-Ettaba (Tunisie), de "Claire/L'enfant de l'amour" de Mary-Noél Niba (Cameroun), de "J'ai 50 ans" de Djamel Azizi (Algérie) et de "Morbayassa-Le Serment de Koumba" de Cheikh Fantamady Camara (Guinée-Conakry).

Les films "L'œil du Cyclone" du metteur en scène Sékou Traoré (Burkina-Faso), "Timbuktu" de Abderrahmane Sissako (Mauritanie), "Prix de l'Amour" de Hermon Hailay (Ethiopie), "Cairo's Time" de Amir Ramssis (Egypte), "Les Etoiles" de Dyana Gaye (Sénégal), "Render To Ceaser" de Desmond Ovbiagele (Niger), "Rapt A Bamako" de Cheick Oumar Sissoko (Mali) et "Braquage à l'Africaine" de Owell Brown (Côte d'Ivoire) font également partie des films en compétition.
Lundi 14 Septembre 2015 - 09:43





Nouveau commentaire :
Twitter