Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Exposition rétrospective de la créatrice Fadila El Gadi à l'Institut français de Rabat


Jeudi 12 Mai 2016 modifié le Vendredi 13 Mai 2016 - 00:14

L’Institut français de Rabat expose, du 10 mai au 1er juillet, les œuvres de la créatrice de renom Fadila EL Gadi, présentant plus de quarante modèles des vêtements, mais aussi ses accessoires, son premier parfum, la maquette de sa future école de broderie à Salé et les pièces inspirées du travail de plusieurs artistes marocains, Mohamed El Baz, Hassan Hajjaj et Chourouq Hriech.




Fadila El Gadi a fondé l’association « Conservatoire des arts de la broderie de Salé », destiné à accueillir des hommes et des femmes des quartiers populaires pour leur apprendre le métier de la broderie traditionnelle marocaine, art plurimillénaire en voie de disparition.

Le talent de Fadila El Gadi s’est éclot dans la médina de Salé, avant de se lancer dans la mode à Rabat après un passage réussi par Naples et Rome. Mais c'est dans la capitale du Royaume que convergent aujourd’hui les inspirations de Fadila nées de ses voyages, l’ultime destination de la Route de la soie, en passant par Tokyo, de la Route du cachemire qui traverse New-Delhi, du cuir de Smara, du fil d’or d’Istanbul et du coton du Caire.

A New-York, Londres, Moscou et Washington, les femmes du monde portent des modèles intemporels de Fadila, alliant le savoir-faire artisanal millénaire de la broderie marocain et les matières les plus fines du monde entier, rassemblés par l’intuition et le tour de main de la créatrice. Le vêtement n’est certes pas l’ultime frontière de Fadila, son talent et sa créativité s’exercent aussi sur le travail du cuir, la bijouterie, le parfum et même la conception de ses boutiques.

Jeudi 12 Mai 2016 - 18:53

Par Soha El Omari




Nouveau commentaire :
Twitter