Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Evèque: la visite du-pape Jean Paul II au Maroc a ouvert la voie à un dialogue permanent entre musulmans et chrétiens


Samedi 11 Septembre 2010 modifié le Dimanche 12 Septembre 2010 - 16:44

La visite de l'ex-Pape Jean Paul II au Maroc en 1985, à l'invitation de feu le roi Hassan II, a ouvert la voie à un dialogue permanent entre musulmans et chrétiens, a affirmé l'évêque Carlos Malfa, président de la Commission œcuménisme et dialogue entre les religions de la Conférence épiscopale d'Argentine.




Evèque: la visite du-pape Jean Paul II au Maroc a ouvert la voie à un dialogue permanent entre musulmans et chrétiens
L'évêque de Chascomus (province de Buenos Aires) a souligné, dans une déclaration vendredi à l'agence MAP, que cette initiative a marqué une nouvelle étape dans les relations de fraternité et d'amitié islamo-chrétiennes.

Il a rappelé que l'ex-souverain pontife s'est adressé à des milliers de personnes rassemblées au stade Mohammed V de Casablanca et que son discours "a marqué une nouvelle phase du dialogue entre musulmans et chrétiens".

Mgr Malfa a pris part à une rencontre organisée, vendredi après-midi au siège du Centre islamique de la République Argentine (CIRA), en commémoration du 25ème anniversaire de la visite du pape Jean Paul II au Maroc.

Initié sous le thème "A 25 ans de la rencontre de Casablanca, le témoignage de Jean Paul II, le dialogue entre l'Islam et l'église catholique : passé, présent et avenir", cet évènement a été présidé par le président du CIRA, M. Samir Salech.

La présidente argentine, Mme Cristina de Kirchner, a effectué vendredi une visite au Centre Islamique de la République Argentine à l'occasion de l'Aid Al Fitr.

Le chef d'Etat a été reçue par le président du centre en présence de représentants du corps diplomatique des pays arabo-musulmans accrédité en Argentine et de membres de la communauté musulmane en Argentine.





Samedi 11 Septembre 2010 - 23:59





Nouveau commentaire :
Twitter