Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Evènements de Laâyoune : Le Maroc ne demande pas la complaisance de ses partenaires (MAE)


Jeudi 25 Novembre 2010 modifié le Jeudi 25 Novembre 2010 - 17:14




Evènements de Laâyoune : Le Maroc ne demande pas la complaisance de ses partenaires (MAE)
Le Maroc ne demande pas la complaisance de ses partenaires à propos des évènements douloureux de laâyoune, mais réclame une attitude lucide, objective et réaliste.

"Face aux événements de Laâyoune, dont tout le monde aujourd'hui reconnaît l'origine, constate l'instrumentalisation et identifie leurs véritables commanditaires, mais aussi leurs principales victimes dans les rangs des forces de maintien de l'ordre, le Maroc ne demande pas la complaisance de ses partenaires. Il réclame, au contraire, une attitude lucide, objective et réaliste, loin de toutes manipulations, extrapolations ou précipitations", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

"C'est là l'essentiel et le sens du partenariat maroco-européen", note le ministère qui insiste que ce partenariat "est fondé sur l'optimisation des opportunités de coopération sectorielle et la responsabilité partagée pour faire face aux défis, notamment sécuritaires multiples auxquels le Maroc et l'Europe font face".

"Conformément à cet esprit, le Maroc a toujours été un partenaire loyal, sincère, fiable et responsable de l'Europe pour lutter contre les trafics illicites de tous genres. Il déploie l'effort principal et paie le prix le plus élevé pour combattre le trafic, de plus en plus croissant, de cocaïne destiné au marché européen", indique la même source.

"Aujourd'hui, en revanche, ce sont ces courants anti-marocains qui agissent, à dessein, contre cette démarche partenariale, au gré de jeux tactiques, d'arrière-pensées opportunistes ou de calculs de circonstances", poursuit le communiqué.

Le ministère souligne en outre qu' "il est aujourd'hui confirmé que plusieurs milieux européens, particulièrement espagnols, font l'objet, consciemment ou inconsciemment, d'une manipulation systématique qui frise souvent le délire médiatique et la dérive politique".

"Au chapitre de ces essais de calomnies et de ces tentatives de culpabilisation, plusieurs voix s'élèvent en Espagne, dans le contexte pré-électoral actuel, pour critiquer et attaquer le gouvernement espagnol dans ses positions, pourtant justes, responsables, mesurées et conformes au droit international", relève le ministère.

"La question marocaine se trouve ainsi, et une fois de plus, au coeur de querelles politiques internes en Espagne", poursuit le communiqué, soulignant que dans ce contexte, "ces voix agissantes font de la désinformation une stratégie politicienne et du mensonge une justification de leurs manœuvres internes".


Jeudi 25 Novembre 2010 - 17:03





Nouveau commentaire :
Twitter