Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Esclavage : Hollande recadre un maire FN


Dimanche 11 Mai 2014 modifié le Dimanche 11 Mai 2014 - 07:21

Depuis 2006, la France commémore les mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. Sauf un élu FN, qui a refusé de participé aux commémorations organisées dans la ville de Villers-Cotterêts, dans l'Aisne. Une polémique que François Hollande a regretté, samedi à l'issue de sa participation à une cérémonie.




Le maire d'extrême-droite, Franck Briffaut, a annoncé qu'il ne ferait rien cette année et dénoncé "une auto-culpabilisation permanente". Un symbole fort dans une ville d'où est originaire le Général Dumas, qui fut esclave avant de devenir un cadre de l'armée. Et dont le fils n'est autre qu'Alexandre Dumas.

Selon le chef de l'Etat, "aujourd'hui tout le monde devrait célébrer le Général Dumas, notamment son maire qui devrait s'honorer d'être dans une manifestation pour célébrer un des citoyens les plus illustres de cette ville", le Général Dumas.

"Villers-Cotterêts peut être fière d'être une ville où le Général Dumas, qui fut esclave puis Général, a pu montrer combien la France pouvait être éclatante", a réagi François Hollande à l'issue d'une cérémonie de célébration de cette Journée au Jardin du Luxembourg à Paris. Avant d'ajouter : "mais je ne veux pas entrer dans cette polémique parce que ce serait, je pense, donner une publicité à ceux qui ne méritent pas d'en avoir".

"Ce qui compte c'est qu'il y ait eu une ministre de la République, Mme George Pau-Langevin (en charge de l'Outre-mer), à Villers-Cotterêts", a jugé le président. La ministre des Outre-mer s'est recueillie samedi devant la plaque commémorative du Général Dumas à Villers-Cotterêts.
Dimanche 11 Mai 2014 - 00:51

Avec JDD




Nouveau commentaire :
Twitter