Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Eric Gerets: 250 000 euros mensuels par défaite


Par Atlasinfo





Eric Gerets: 250 000 euros mensuels par défaite
Les heures d’Eric Gerets à la tête de la sélection marocaine sont-elles comptées ? Plus que jamais, répond en écho la presse marocaine. La défaite dimanche dernier de la sélection marocaine de football face au Mozambique (2-0) lors du 3ème et dernier tour aller des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2013), prévue du 19 janvier au 10 février prochain en Afrique du Sud, a mis les Marocains en émoi.

Le départ du Sélectionneur et entraîneur Eric Gerets a déjà été réclamé après la sortie humiliante des Lions de l'Atlas de la dernière Coupe d'Afrique des Nations co-organisée par le Gabon et la Guinée équatoriale, mais la Fédération et son président ont fait la sourde oreille reconduisant Gerets dans ses fonctions et le chargeant même de présider aux destinées de l'équipe nationale des joueurs locaux.

Dès son arrivée en poste, en juin 2010, Eric Gerets a défrayé la chronique au Maroc. Encore sous contrat avec Al Hilal (Arabie Saoudite), le «Lion de Rekem» a délégué ses pouvoirs à Dominique Cuperly, son adjoint, pendant plus d’un mois. Auréolé de son parcours avec l’OM, Gerets était alors présenté comme le sauveur de la sélection marocaine, absente d’une phase finale de Coupe du Monde depuis 1998 et retombée de la 10e à la 68e place au classement FIFA. Très vite, sa personnalité a fait débat et son salaire aussi. Les 250 000 euros mensuels qu’il perçoit ont eu beaucoup de mal à passer.
"Présenté comme le messie depuis deux ans, Eric Gerets a prouvé qu’il est tout sauf un grand entraîneur», écrivait en dernière page le journal Le Matin qui affirme à la fin de l’article : «Avec cette défaite, Gerets donne raison à ses détracteurs qui réclament son départ.»

Sous le titre "Cassez-vous", +Libération+ écrit qu'Eric Gerets et son fabuleux salaire vont en avoir pour leur grade".
Le journal spécialisé El Mountakhab réclame, lui, le départ de l’entraîneur Gerets dans un grand titre en une : «Gerets est décidé à détruire les Lions. Evincez-le !». Les tabloïds marocains estiment que l’équipe n’a plus d’âme et le sélectionneur national n’a pu trouver la solution en attaque. «Gerets n’est plus en mesure de driver la sélection marocaine. Il doit partir», écrit encore le journal.
Plus direct, le journal Essabah, en langue arabe, invite Gerets à faire ses valises. «Irhal (Dégage !)», lance le journal en ajoutant : «L’équipe a fléchi en 17 minutes face à une équipe qui occupe la 109e place au classement FIFA.» Selon le même journal, «Gerets endosse l’entière responsabilité de cette défaite inattendue.

Mardi 11 Septembre 2012 - 12:42



Mardi 11 Septembre 2012 modifié le Mercredi 12 Septembre 2012 - 12:01

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens