Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Entretiens en tête-à-tête entre le roi Mohammed VI et Paul Kagamé


Lundi 20 Juin 2016 modifié le Mardi 21 Juin 2016 - 18:01




Le Roi Mohammed VI a eu, lundi au Palais Royal de Casablanca, des entretiens en tête-à-tête avec le président de la République du Rwanda, Paul Kagamé, qui effectue une visite officielle au Royaume du Maroc.

A cette occasion, le roi a décoré le chef de l'Etat rwandais du Ouissam Al Mohammadi de classe exceptionnelle, la plus haute distinction du Royaume.

Le roi Mohammed VI avait présidé auparavant, à la Place du Mechouar au palais royal de Casablanca, la cérémonie d'accueil officiel du président Paul Kagamé.

La visite du président Kagamé dans le Royaume est l’occasion d’insuffler une nouvelle dynamique et d’imprimer un nouvel élan aux relations politiques, économiques et sociales avec ce pays de l'Afrique de l'Est, au moment où le Maroc s’emploie à renforcer sa présence et à diversifier sa coopération, selon une vision à long terme et une approche solidaire et agissante avec les pays africains.

Cette orientation traduit par ailleurs la vision royale qui accorde une importance particulière aux relations de coopération Sud-Sud, notamment avec les pays africains, et à leur renforcement par des partenariats gagnants-gagnants, sans cesse renouvelés et revigorées.

La vision de Mohammed VI s’appuie sur la densification des échanges des expériences et expertises, la promotion du développement humain, l’encouragement de l'investissement commun, la coopération sécuritaire et le partage des valeurs de paix et de la stabilité dans le monde.

Les perspectives de développement des relations entre le Maroc et le Rwanda dans divers domaines s’annoncent sous de bons auspices et les deux pays ont tout intérêt à amorcer un rapprochement mutuellement bénéfique et sceller des accords de coopération gagnant-gagnant dans le cadre de la prospection de nouvelles perspectives portées par une ambition commune.

Les projets d'investissement, l'agriculture, le transport, la connectivité aérienne, la formation professionnelle et l'échange de missions, restent, entre autres, les principaux chantiers dans lesquels les hommes d’affaires des deux pays sont appelés à fournir plus d'effort dans l’objectif de développer les relations économiques, promouvoir les produits africains et stimuler les échanges économiques et les investissements dans le continent.

Lundi 20 Juin 2016 - 23:42





Nouveau commentaire :
Twitter