Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr




Entre Sarkozy et Netanyahou, l’Etat palestinien


Par Mustapha Tossa





Entre Sarkozy et Netanyahou, l’Etat palestinien
Entre Benyamin Netanyahou et Nicolas Sarkozy, ce n’est plus la grande complicité d’antan ni la grande effusion des premiers jours. Le fossé s’est visiblement creusé entre leur vision de la paix au Proche-Orient. La rencontre de jeudi à l’Elysée était destinée à souligner cette divergence. Benyamin Netanyahou venait de Londres où il s’était entretenu avec David Cameron.

Le cœur de la divergence franco-israélienne du moment tourne autour de la proclamation et de la reconnaissance de l’Eta palestinien. Après s’être longtemps opposée à une proclamation unilatérale de cet Etat, la diplomatie française semble sur le point de basculer et de rejoindre d’autres grands pays qui ont montré leur disponibilité à reconnaître le futur Etat palestinien.

L’autre point de divergence est le rapport au Hamas. Lors de sa récente visite à Paris, le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait reçu la bénédiction de Nicolas Sarkozy de se rapprocher du Hamas en vue de former un gouvernement de technocrates et d’organiser de nouvelles élections législatives. Résultat immédiat : le Fatah et le Hamas signent un accord historique de réconciliation au Caire.

Sur ces points cruciaux, Benyamin Netanyahou a beaucoup de remontrances à faire à Nicolas Sarkozy. Le président français n’a pas caché son intention d’aider à la reconnaissance de l’Etat palestinien. Ce qui équivaut, si cela doit arriver, à une manière de forcer la main aux autorités israéliennes. Un comportement inédit, depuis que Palestiniens et Israéliens sont rentrés, sous l’ère Netanyahou, dans une spirale de rupture. Les négociations de paix sont en panne depuis longtemps.

Si sur la question de l’Etat palestinien, Benyamin Netanyahou risque de faire face à un Nicolas Sarkozy déterminé -le virage stratégique de reconnaître l’Etat palestinien semble avoir été adopté par la diplomatie française- sur le Hamas, le Premier ministre israélien peut encore marquer des points. Au-delà de l’axiome traditionnel selon lequel il est difficile de traiter avec un groupe politique dont la charte rechigne non seulement à reconnaître l’Etat d’Israël mais stipule encore sa destruction. Le Premier ministre israélien n’hésitera pas non plus à ajouter à son réquisitoire contre le Hamas sa dernière sortie : le mouvement de Khaled Mechaal était un des premiers et rares mouvements islamistes dans le monde à dénoncer l’exécution du leader d’Al Qaida Oussama Ben Laden par les forces spéciales américaines.

La rencontre entre Netanyahou et Sarkozy fait partie d’une grande campagne mise en place par les autorités israéliennes pour convaincre les pays tentés par cette reconnaissance de l’Etat palestinien de s’abstenir. Elle a pour objectif de contrecarrer celle, lancée par l’autorité palestinienne. Son objectif est de proposer à l’assemblée générale des Nations Unies réunie en septembre de reconnaître un Etat palestinien indépendant sur les frontières de 1967 avec Jérusalem Est comme capitale.

Nicolas Sarkozy, qui s’est toujours proclamé comme un grand ami d’Israël, aura à coeur de convaincre Benyamin Netanyahu qu’un Etat palestinien indépendant est dans l’intérêt d’Israël comme il l’a répété dans son interview- bilan à l’Express : «Il n'y aura pas de sécurité pour Israël sans un Etat palestinien viable, démocratique et moderne ».

Samedi 7 Mai 2011 - 14:58



Samedi 7 Mai 2011 modifié le Samedi 7 Mai 2011 - 15:23


1.Posté par MISTER DIAS le 12/05/2011 01:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Palestine et Israël ,

Je souhaite de tout coeur un*** Etat ***pour le peuple de la Future Palestine libre et démocratique avec ce formidable printemps du peuple Arabe et j' espère que le peuple d' Israël suivra et 'encouragera ce mouvement jusqu' à la création de la Palestine et pourquoi pas par des manifestations communes dans la rue de toutes les personnes qui souhaitent la*** PAIX*** , je sais qu'ils sont très très nombreux à vouloir vivre ensemble sur cette terre etc...
J' ai passé mon bac trois fois et j' ai eu la volonté de réussir pour l' avoir grâce au dernier sujet à l' oral du BAC pour obtenir la moyenne , le Sujet était le problème " Palestine / Israël " et j' ai eu la note de 16/20 qui m' a permis de l' avoir : c' est aussi pour cette raison que je souhaite la*** PAIX*** entre les deux nations oui j' ai dit les deux NATIONS ( Palestine et Israël ) : merci de vous entendre , le monde entier le veut , le souhaite et surtout les deux PEUPLES .

Enfin je suis Français d' origine Marocaine et mes deux cultures cohabitent très bien ensemble alors pourquoi pas vous je vous le demande comme citoyen du monde pour la ***PAIX*** entre deux peuples qui souhaitent la ***PAIX*** vous avez une réelle occasion de la faire alors faite la *** PAIX*** la vraie , la réelle , la concrète à savoir un ***ETAT*** pour les Palestiens qui automatiquement débouchera sur la ***SECURITE*** pour les Israëliens : merci pour nous et surtout merci pour vous .

Enfin le jour de la création de cet *** ETAT*** , je vous remercie d' avance si je pourrais y insister en tant que membre d 'Honneur pour la *** PAIX*** représentant toutes les victimes " Palestiens et Israëliens" par les deux Gouvernements , je serais très heureux de cette invitation . J' attends avec impatience vos deux réponses : un E.T.A.T une S.E.C.U.R.I.T.E et l' invitation ; merci d' avance pour moi et surtout pour vos peuples respectifs et respectueux . *** INCHALLAH et CHALOM ***

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens