Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Entente parfaite entre l’Algérie, la Syrie et l’Iran ?


Jeudi 5 Avril 2012 modifié le Jeudi 5 Avril 2012 - 11:01




Une information sidérante qui, si elle est confirmée, impliquerait de graves conséquences tant au plan international que régional mais aussi mettrait en péril tous les efforts de la communauté internationale dans sa lutte contre le terrorisme islamiste et la criminalité transnationale.

Ce scoop n’est autre que la tentative syrienne de renverser la monarchie marocaine avec l’aide des services de renseignement algériens. Cette opération, chapeautée par les ayatollahs iraniens, visait à instaurer au Maroc un régime islamiste proche de Téhéran.Cette éventualité est plausible et tient la route. En effet, dans son bras de fer avec l’Europe, Bachar El Assad pourrait très bien avoir planifié le scénario de mise en place d’un régime vassal au Maroc pour contrôler le très stratégique détroit de Gibraltar et faire face à l’Europe.

Ce scénario soufflé à Damas par son mentor iranien impliquait une demande de coopération active des services algériens dans ce funeste projet.Ce modus operandi fait apparaître un véritable partage stratégique des tâches : l’Algérie déstabilise le Maghreb et la région sahélo-saharienne au profit des islamistes qui sont de sa création et partant favorise l’installation de régimes islamistes proches de Téhéran en Afrique et l’Iran s’active à renverser les monarchies et les régimes modérés des pays du Moyen-Orient via la Syrie et des groupes intégristes à sa solde pour installer des nouvelles institutions politiques qui lui seront inféodées.

Ce schéma de puissance correspond parfaitement à celui de l’ex-empire Ottoman, qui de la sublime porte contrôlait de vastes régions. Téhéran caressant jouer ce rôle deviendrait ainsi une superpuissance qui règnerait du Golfe arabique, en Asie mais aussi au Moyen-Orient, via son protégé syrien et en Afrique à travers son larbin qu’est l’Algérie.D’ailleurs, tous les experts en stratégie s’accordent à affirmer que l’objectif premier de l’Iran est de mettre à mal les monarchies du Golfe, de Jordanie et du Maroc. Pour réaliser cet objectif a réussi une opération de marchandisation avec l’Algérie et la Syrie pour d’asseoir son hégémonie sur le continent africain, notamment en Afrique du Nord, au Sahel, en Afrique de l’Ouest et de l’Est ainsi qu’au Moyen-Orient.Maintenant, il est clair que l’alliance Téhéran-Damas-Alger à des fins de déstabilisation des régimes modérés nuirait gravement à la sécurité et à la paix mondiale.L’Algérie, qui s’arme à outrance et tente de développer son nucléaire militaire, a mis à la disposition de l’Iran une base pour qu’elle déploie ses missiles balistiques.Une telle décision menace gravement l’équilibre militaire dans la région et menace l’Europe, voir même les le continent américain, de frappes balistiques iraniennes conventionnelles ou autres à partir du territoire algérien

Les derniers évènements au Mali constituent également une preuve flagrante de l’implication de l’Algérie dans la déstabilisation du régime légitime de Bamako. Comment expliquer que des hordes de rebelles touaregs et islamistes radicaux d’AQMI circulaient librement en territoire algérien avant d’opérer leur coup de force ? Comment expliquer que le régime algérien ait donné son feu vert à ce qu’une délégation du polisario puisse se rendre à Bamako pour discuter avec le chef de la junte afin que le Mali reconnaisse officiellement ce pseudo mouvement indépendantiste ?Comment expliquer, alors qu’Alger condamne le coup de force de la junte, lui apporte au vu des deux questions précédentes un soutien ?En conclusion, à la lecture ce qui précède, on peut dire que le puzzle, peu à peu, se reforme pour cerner la dangerosité de la théocratie des Mollahs, pour qui tous les moyens sont bons pour parvenir à leurs fins : C’est pourquoi, Il est temps de rappeler fermement à l’ordre les autorités algériennes et de trouver les voies et moyens pour couper l’herbe au régime iranien quant à ses velléités religieuses, politiques et militaires hégémoniques.Qu’il soit bien clair le peuple marocain est un peuple libre, un peuple fier et un peuple guerrier qui fera obstacle à toute tentative d’atteinte à son Roi, à la souveraineté et l’intégrité territoriale de son pays. Que les ennemis du Maroc le sachent, le peuple marocain est vigilant et saura répondre de manière idoine à toute attaque de la part de cet axe du mal qu’est Alger-Damas-Téhéran.

Jeudi 5 Avril 2012 - 10:57

Farid Mnebhi