Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Ennahda prêt à renoncer aux ministères régaliens en Tunisie


Mercredi 27 Février 2013 modifié le Mercredi 27 Février 2013 - 23:35




Ennahda prêt à renoncer aux ministères régaliens en Tunisie
Le parti Ennahda va laisser des indépendants prendre la tête des ministères régaliens au sein du futur gouvernement en Tunisie, a annoncé mercredi Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste.

Cette décision répond à une demande de l'opposition laïque, qui la juge nécessaire pour apaiser le climat politique en Tunisie après l'assassinat de Chokri Belaïd.

"Nous confirmons la neutralisation des quatres ministères régaliens, y compris le ministère de l'Intérieur, qui ne seront pas soumis aux partis politiques", a déclaré Rached Ghannouchi.

Le président Moncef Marzouki a chargé vendredi le ministre de l'Intérieur Ali Larayedh, issu d'Ennahda, de former un nouveau gouvernement après la démission d'Hamadi Jebali.

Ce dernier, secrétaire général de la formation islamiste, n'est pas parvenu à convaincre son parti d'accepter la formation d'un gouvernement de techniciens en vue de préparer de nouvelles élections pour calmer la colère née de l'assassinat le 6 février de Chokri Belaïd, opposant farouche des islamistes.

L'opposition laïque affirme que la désignation de personnalités indépendantes à la tête des ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères, de la Justice et de la Défense, contribuerait à apaiser la crise politique avant d'éventuelles élections.

Ennahda est le parti le mieux représenté au parlement tunisien issu des élections organisées après le renversement par la rue de l'ancien dirigeant Zine ben Ali en janvier 2011. Il a gouverné depuis décembre 2011 avec deux formations laïques.

Mercredi 27 Février 2013 - 14:49





Nouveau commentaire :
Twitter