Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





En reconnaissant la double citoyenneté, la Constitution de 2011 consacre l'ouverture du Maroc (El Yazami)


Samedi 30 Novembre 2013 modifié le Mercredi 4 Décembre 2013 - 01:25




@Atlasinfo
@Atlasinfo
En reconnaissant la double citoyenneté pour les Marocains résidant à l'étranger, la Constitution de 2011 consacre l'ouverture du Maroc, a affirmé samedi à Paris, le président du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME), Driss El Yazami.

La Constitution de 2011, qui a intégré cinq articles réservés aux migrants, souligne également que les doubles nationaux doivent être des passerelles entre les sociétés des deux rives, a indiqué M. El Yazami, lors d'une rencontre avec des associations des Marocains de France.

Il s'est en outre arrêté sur l'histoire de l'immigration marocaine en France qui remonte à la première guerre mondiale, soulignant que les Marocains de l'Hexagone ont participé à faire l'histoire de leur pays d'origine.

M. El Yazami a également rappelé la participation remarquable des Marocains à la libération de la Corse, dont le 70-ème anniversaire a été célébré récemment en présence du prince Moulay Rachid et du président français François Hollande.

Pour le président du CCME, les Marocains de France doivent, tout en gardant leur particularité, peser et agir dans le pays d'accueil ainsi que participer au développement du pays d'origine.

M. El Yazami, également président du Conseil national des droits de l'Homme, a, d'autre part, mis en avant la singularité du modèle démocratique marocain, soulignant que le Royaume est un pays qui a reconnu son pluralisme et sa diversité à travers notamment la constitutionnalisation de la langue amazighe.

Le Maroc, qui a regardé son passé en créant l'Instance équité et réconciliation, mène un processus de réformes de manière progressive, tout en discutant pacifiquement des problèmes et des défis, a-t-il dit.

L'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, a pour sa part insisté sur le rôle que doit jouer la communauté marocaine établie à l'étranger dans le cadre de cette dynamique que connaît le Royaume, mettant par ailleurs l'accent sur la nécessité d'élargir le débat sur la question de leur représentation au sein des différentes institutions dans le pays d'origine.

Il a également insisté sur le rôle de la société civile pour réussir les réformes engagées au Maroc. Le projet de société qui se dessine au Maroc est fondé sur une démarche consensuelle autour des grands projets et sur la mobilisation de l'ensemble des acteurs pour réussir ces réformes, a-t-il souligné.



Samedi 30 Novembre 2013 - 16:25





Nouveau commentaire :
Twitter