Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





En Argentine, Amrani insiste sur l'urgence de trouver une solution au conflit du Sahara


Samedi 6 Avril 2013 modifié le Dimanche 7 Avril 2013 - 09:51




Youssef Amrani
Youssef Amrani
Une solution au conflit du Sahara s'avère plus urgente que jamais en raison de l'accroissement de l'activité djihadiste et séparatiste dans la région du Sahel, a souligné le ministre marocain délégué aux affaires étrangères et à la coopération, Youssef Amrani.

Dans un entretien à l'agence argentine de presse Télam, en marge de sa visite mercredi et jeudi à Buenos Aires, M. Amrani a insisté sur +l'urgence de trouver une solution au conflit du Sahara en raison de la présence croissante de plusieurs éléments djihadistes dans la région, qui menacent non seulement la sécurité du Maghreb mais aussi celle de l'Europe+.

Le ministre a rappelé dans ce sens la décision de l'Espagne de retirer ses coopérants dans les camps de Tindouf en raison de l'existence de liens entre le "Polisario" et Al-Qaïda.

A ce même sujet, il a cité une récente déclaration du ministre malien des affaires étrangères qui a signalé "l'existence d'éléments prouvant des liens entre le "Polisario" et Al Qaïda au Maghreb islamique+, deux groupes qui +partagent les mêmes objectifs en matière de séparatisme et de liens avec les narcotrafiquants.

Aussi, a-t-il ajouté, la présence de ces groupes extrémistes et séparatistes dans la région sera-t-elle inscrite à l'ordre du jour du Conseil de sécurité des Nations unies.

M. Amrani a rappelé la proposition marocaine d'autonomie au Sahara, une initiative qualifiée de sérieuse et crédible par la communauté internationale, formulant le voeux de voir +l'Algérie changer de position et devenir un acteur actif dans la recherche d'une solution politique+ au différend.

Le ministre a, par ailleurs, souligné que le Maroc et l'Argentine "partagent les mêmes positions qui nous permettent d'Âœuvrer conjointement en vue de résoudre les différents problèmes en Amérique latine, en Afrique et dans d'autres pays, sur la base de principes clairs tels que la négociation politique, le réalisme, le respect de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale".

Il a précisé, à cet égard, que ses entretiens avec le chef de la diplomatie argentine, Hector Timerman, ont été notamment centrés sur +la coordination des positions des deux pays sur nombre de questions de l'agenda du Conseil de sécurité+.

S'agissant du conflit syrien, M. Amrani a indiqué que le Maroc plaide pour le +respect de la souveraineté de ce pays, car un pays divisé n'est pas viable+, notant que la solution de ce conflit +passe par l'intégration de tous les fils de la Syrie et l'implication de la communauté internationale, face à une opposition divisée et un accroissement de la présence d'éléments djihadistes+.

Durant sa visite en Argentine, dans le cadre d'une tournée régionale, M. Amrani s'est également entretenu avec le vice-président de la république Amado Boudou et le président de la commission des affaires étrangères à la chambre des députés Guillermo Carmona.
Samedi 6 Avril 2013 - 22:16

Avec MAP





1.Posté par alpha tango le 07/04/2013 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut absolument soutenir l'Argentine dans sa demande de restitution des iles Malouines. C'est le même problème que nos provinces du Sud. Le referendum aux Malouines est un non sens.
Les Malouines sont Argentines de la même manière que le Sahara est Marocain

Nouveau commentaire :
Twitter