Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Election présidentielle: Quand Marine Le Pen plagie Fillon


Mardi 2 Mai 2017 modifié le Mardi 2 Mai 2017 - 22:28

Marine Le Pen a parlé lundi 1er mai des frontières de la France et de l'identité française. Sauf que le passage provenait d'un discours de François Fillon. Son équipe évoque "un clin d'oeil".




Election présidentielle: Quand Marine Le Pen plagie Fillon
Les responsables du Front national ont démenti mardi toute volonté de plagiat après que Marine Le Pen a utilisé plusieurs passages d'un discours de François Fillon, évoquant simplement un "petit clin d'oeil" pour lancer un débat sur la France, son histoire et sa culture.

Lors de son meeting de lundi à Villepinte (Seine-Saint-Denis), la présidente du Front national a repris mot pour mot, des phrases prononcées par le candidat de la droite et du centre mi-avril au Puy-en-Velay sur la géographie de la France et sa langue, un "emprunt" mis au jour par le compte Twitter @ridiculetv proche de l'ancien candidat de la droite.

Elle a utilisé de même des citations identiques de Georges Clémenceau et André Malraux.

"Nous avons trouvé dans le discours (de François Fillon) des passages sur l'identité de la France qu'on trouvait émouvants. On a fait ce petit clin d'oeil pour lancer un débat de fond", a déclaré Florian Philippot, le vice-président du FN, sur Radio Classique.

"L'identité de la France, son histoire, sa culture, on y croit. M. Macron n'y croit pas", a-t-il ajouté.

Sur France 2, David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, a parlé de "d'un petit clin d'oeil, parce que dans le discours de François Fillon, il y avait un certain nombre d'éléments intéressants".

"Puisqu'on parle de plagiat, le véritable plagiat en réalité c'est Emmanuel Macron qui passe son temps à plagier François Hollande", a ajouté le sénateur-maire de Fréjus (Var).

Selon RTL, les similitudes entre les deux textes tiendraient au fait qu'un des auteurs mis à contribution pour le discours de Marine Le Pen, l'essayiste Paul-Marie Coûteaux, était jusqu'au soir du premier tour un soutien de François Fillon et avait largement écrit son allocution du Puy-en-Velay.

Militant de la droite souverainiste de longue date, Paul-Marie Coûteaux a créé un parti proche du Front national, Siel (Souveraineté indépendance et libertés), mais en avait quitté la présidence à la suite d'une brouille avec Marine Le Pen en 2014.

Il a déclaré ce week-end au Figaro souhaiter que Marine Le Pen fasse un score important au second tour, mais sans croire qu'elle l'emportera. "Si elle fait 40%, ce sera déjà inespéré", a-t-il dit.

Paul-Marie Coûteaux a démenti, dans des déclarations publiées mardi par le site du Journal du dimanche, avoir eu des contacts avec Marine Le Pen pour son discours de Villepinte mais a salué ces emprunts.

"Il est prometteur (et significatif) que #MLP & #FF s'exprimant sur la vocation universelle de la France le fassent dans les mêmes termes", a-t-il écrit sur Twitter.

"Ces termes, d'inspiration gaulliste, sont ceux de mon ouvrage 'L'Europe vers la Guerre'", a-t-il ajouté.

Mardi 2 Mai 2017 - 11:14





Nouveau commentaire :
Twitter