Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





El Haite plaide à Stockholm pour la création d'une "vaste et multidimensionnelle" coalition mondiale de l'eau


Jeudi 1 Septembre 2016 modifié le Vendredi 2 Septembre 2016 - 01:04

La ministre marocaine déléguée chargée de l’Environnement Hakima El Haite, a plaidé, jeudi à Stockholm, pour la création d'une "vaste et multidimensionnel" coalition mondiale de l'eau en vue de favoriser la réalisation des résultats tangibles en la matière.




Cette initiative permettra "la promotion de la convergence et des synergies dans le domaine de l'eau entre l'Agenda du développement durable 2030 et le Plan d'action mondial pour climat", a-t-elle expliqué lors d'un débat à l’occasion la Semaine mondiale de l’Eau, qui se tient du 28 août au 2 septembre dans la capitale suédoise sous le thème "L’Eau, pour une croissance durable".

Il s’agit également de "favoriser l’accélération de l'action et de l'intensification du financement" dans ce domaine aussi vital pour l’avenir de l’humanité, a ajouté la ministre au cours du débat "Building a Resilient Future through Water''.

Cette rencontre a été marquée notamment par la présence de la Princesse Héritière Victoria de Suède, ambassadrice pour les Objectifs de développement durable (ODD) et de Jan Eliasson, vice-secrétaire générale de l'ONU.

Mme El Haite a dans ce contexte formé le vœu de voir la création d'une telle "coalition globale et transformationnelle" lors de la journée thématique sur l'eau à l’occasion de la 22ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP 22), qui se tiendra en novembre prochain à Marrakech

A cet égard, elle a exprimé la forte volonté de la présidence marocaine de la COP 22 de "travailler en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes afin de soutenir l’Agenda mondial de l'eau".

"L'eau doit être un pilier central dans notre architecture climatique et de développement collectif", a-t-elle insisté, notant que cela signifie "un degré plus élevé de gouvernance multilatérale".

D’après la ministre, le renforcement de la gouvernance hydraulique nécessiterait davantage de volonté politique et un engagement soutenu des acteurs non étatiques.

"Nous avons besoin d'une feuille de route ambitieuse, affirmative et axée sur les résultats", a-t-elle fait observer, appelant à cultiver la créativité et le dynamisme des différentes initiatives.

Il faut aussi mettre l’accent sur la coopération et la coordination internationale et régionale, en plus de la consécration d’une gouvernance multilatérale flexible mais aussi robuste, a souligné Mme El Haite.

Ont pris part à ce débat plusieurs responsables suédois et onusiens, des acteurs institutionnels et non gouvernementaux, ainsi que des représentants du secteur privé et des experts.

La semaine mondiale de l'Eau, qui connait la participation de plus de 3.000 participants venus de 120 pays, fait le lien entre la question de l’eau et la mise en œuvre de l’Accord de Paris et celle des 17 Objectifs de développement durable (ODD) prévus par le programme adopté lors du Sommet sur le développement durable, en septembre 2015.

Plus de 140 événements de différentes formes (séances plénières, séminaires, remise de prix, expositions, etc.) et 400 conventions d’organisations sont organisés au cours de cinq jours.

La Semaine mondiale de l’Eau est organisée par le Stockholm International Water Institute (SIWI) avec le soutien de la Ville de Stockholm et les gouvernements suédois et allemand, et en collaboration de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Water Research Commission (Afrique du Sud) et le 2030 Water Resources Group, un groupe de travail rassemblant les secteurs privé et public et la société civile.


Atlasinfo avec MAP
Jeudi 1 Septembre 2016 - 23:57





Nouveau commentaire :
Twitter