Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Egypte: l'humoriste Bassem Youssef poursuivi pour "menace contre l'odre public"


Mardi 29 Octobre 2013 modifié le Mardi 29 Octobre 2013 - 18:00




L'humoriste égyptien Bassem Youssef, poursuivi au printemps dernier pour ses piques féroces contre le président islamiste Mohamed Morsi aujourd'hui déchu, fait l'objet d'une enquête du parquet après son retour à la télévision vendredi.

Bassem Youssef a accédé à la notoriété grâce à un spectacle diffusé par internet après le soulèvement qui a chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak en 2011. Son émission est désormais diffusée à la télévision.

Le procureur Hicham Barakat a ouvert une enquête préliminaire sur plainte d'un téléspectateur estimant que les propos de l'humoriste, dans son émission de vendredi, constituaient une menace pour l'ordre public, rapporte lundi le journal Al Ahram.

L'humoriste n'avait pas été entendu sur les ondes depuis le renversement de Mohamed Morsi par le chef des forces armées, le général Abdel Fattah al Sissi, le 3 juillet dernier. Cette absence avait alimenté la rumeur d'une suppression du spectacle.

Mais vendredi, le satiriste, entouré de son équipe, a à nouveau fait rire aux dépens de tous les camps : fidèles de Mourabak, soutiens des Frères musulmans et partisans de Sissi.

"Je ne suis pas avec les (islamistes) qui nous ont attaqués et appelés hérétiques (..) et publiquement appelé à notre emprisonnement", a déclaré l'humoriste.

"En même temps, je ne suis pas pour l'hypocrisie, la déification d'individus et la création de pharaons", a-t-il ajouté. "Nous avons peur que le fascisme au nom de la religion soit remplacé par le fascisme au nom du nationalisme."



Mardi 29 Octobre 2013 - 10:47





Nouveau commentaire :
Twitter