Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Egypte : Le grand imam d'Al Azhar met en garde contre tout amendement de l'article de la constitution concernant la Charia


Mercredi 16 Février 2011 modifié le Mercredi 16 Février 2011 - 22:31

Le grand imam d'Al-Azhar, cheikh Ahmed El-Tayeb, a mis en garde, mercredi, contre tout amendement de l'article 2 de la constitution prévoyant la Charia islamique comme source principale de la législation.




Egypte : Le grand imam d'Al Azhar met en garde contre tout amendement de l'article de la constitution concernant la Charia
Dans des déclarations à la presse, le grand imam a souligné que tout changement de cet article pourrait "semer la discorde et freiner les libertés et le processus démocratique dans le pays".

Cheikh El-Tayeb a, par ailleurs, souligné qu'il est favorable à l'idée de l'élection d'un grand imam de cette prestigieuse institution et non sa nomination, à condition que le scrutin soit transparent et intègre.

Prié de s'exprimer sur la participation d'Al-Azhar au dialogue avec les Frères Musulmans, M. El-Tayeb a noté qu'Al-Azhar est une institution éducative, alors que la Confrérie est un mouvement politique, tout en soulignant l'existence d'un respect mutuel.

A l'issue de sa deuxième réunion, mercredi, la commission égyptienne chargée des amendements s'est engagée à respecter le délai de dix jours fixé par l'armée pour réviser la Constitution.

Mise en place par l'armée, la commission poursuivra ses réunions quotidiennement jusqu'à l'achèvement de tous les amendements, a déclaré à la presse Tarek AL-Bashri qui a présidé la réunion.

Elle est chargée d'amender les articles 76, 77, 88, 93 et 189 ainsi que d'annuler l'article 179. Ces articles concernent, entre autres, les conditions très restrictives de candidature à l'élection présidentielle et les possibilités de recours après des élections législatives.

La commission pourra décider d'amender d'autres articles si elle le juge nécessaire pour "garantir le caractère démocratique et la transparence des élections présidentielle et législatives ", selon l'armée.




Mercredi 16 Février 2011 - 21:45





Nouveau commentaire :
Twitter