Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Edward Gabriel: "Le scrutin du 7 octobre, l’illustration de la vigueur de la démocratie marocaine sous la conduite de Sa Majesté le Roi"


Samedi 8 Octobre 2016 modifié le Dimanche 9 Octobre 2016 - 05:19

Les élections législatives tenues dans le Royaume, les deuxièmes du genre sous la nouvelle Constitution plébiscitée en 2011 par le peuple marocain, constitue "l'illustration de la vigueur de la démocratie marocaine, en droite ligne de la nouvelle ère de modernité lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, depuis Son accession au Trône", a déclaré samedi à MAP-Washington, l’ancien ambassadeur américain, Edward Gabriel.




Edward Gabriel: "Le scrutin du 7 octobre, l’illustration de la vigueur de la démocratie marocaine sous la conduite de Sa Majesté le Roi"
"Encore une fois, des élections libres et transparentes sont organisées au Maroc sous le leadership de Sa Majesté le Roi", a souligné M. Gabriel, en saluant "un processus démocratique affirmé, dans le cadre de la nouvelle ère de modernité inaugurée par le Souverain depuis Son accession au Trône".

Ce scrutin fait aussi partie "de ce processus démocratique et d’un agenda de réformes tous azimuts qui touche l’ensemble du territoire national et tout particulièrement les provinces du Sud, où les citoyens ont ainsi leur mot à dire pour façonner leur propre avenir et destinée", a fait observer Edward Gabriel, en mettant en exergue l’engagement de tous les instants du Souverain en faveur de ce processus démocratique transparent et irréversible.

Dans un contexte géostratégique plus large, M. Gabriel note qu’avec ce scrutin législatif, "le Maroc se distingue encore une fois en tant que modèle régional d’avant-garde de par la vigueur de son processus démocratique et les étapes qu’il a franchies dans ce domaine".

"Avec les élections présidentielles qui se tiennent aux Etats-Unis, le Maroc ne manquera pas de se démarquer auprès de la future administration US parmi les partenaires de Washington les plus privilégiés dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique du nord, avec en toile de fond les valeurs et les intérêts que les deux nations ont en partage", a conclu l’ancien diplomate US.
Samedi 8 Octobre 2016 - 23:16





Nouveau commentaire :
Twitter