Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Ebola : près de 5.000 morts dans sept pays, selon l'OMS


Jeudi 16 Octobre 2014 modifié le Jeudi 16 Octobre 2014 - 19:18

L'épidémie d'Ebola a fait au moins 4.493 morts sur un total de 8.997 cas recensés dans sept pays, notamment d'Afrique de l'Ouest, selon un nouveau bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) rendu public mercredi.




Ebola : près de 5.000 morts dans sept pays, selon l'OMS
Les chiffres de l'OMS, arrêtés au 12 octobre, concernent le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée, le Nigeria, le Sénégal, l'Espagne et les Etats-Unis.

Depuis mars dernier, il y a eu 2.458 morts sur 4.249 contaminations au Liberia, 1.183 morts en Sierra Leone (3.252 cas) et 843 décès en Guinée (1.472 cas).

Le bilan est resté inchangé à 20 cas dont huit mortels au Nigeria, mais aussi au Sénégal où un seul cas a été signalé, étudiant guinéen dont la guérison a été annoncée le 10 septembre.

Aux Etats-Unis deux cas ont été enregistrés, dont un patient libérien décédé, tandis qu'en Espagne, un seul cas a pu être confirmé, une aide-soignante qui s'était occupée de deux missionnaires infectés en Afrique de l'Ouest et rapatriés à Madrid.

En outre, les personnels de santé sont durement affectés par la maladie, avec 236 morts sur 427 infections jusqu'à présent.

Mardi, l'OMS avait averti que la fièvre hémorragique Ebola pourrait faire en décembre de 5.000 à 10.000 nouveaux cas par semaine contre 1.000 cas actuellement dans les pays touchés d'Afrique de l'Ouest.

L'agence de l'ONU a indiqué que le virus a atteint de nouvelles zones jusque-là épargnées en Afrique de l'Ouest, alors que des signes sont là d'une fin probable de l'épidémie au Sénégal et au Nigeria.

Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés. Le virus laisse peu de chances de survie soit en moyenne 47% pour l'épidémie actuelle.

Jeudi 16 Octobre 2014 - 07:39





Nouveau commentaire :
Twitter