Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Ebola : 4.951 morts et 13.567 cas de contamination, selon l'OMS


Samedi 1 Novembre 2014 modifié le Samedi 1 Novembre 2014 - 08:53

La fièvre hémorragique Ebola a fait au moins 4.951 morts sur un total de 13.567 cas de contamination depuis le début de l'épidémie, a indiqué vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).




Dans son nouveau bilan, l'OMS fait état de 31 décès supplémentaires recensés en quarante-huit heures seulement dans les trois pays les plus affectés, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée.

L'agence de l'ONU a révisé en légère baisse ses chiffres par rapport au bilan fourni mercredi dernier, arguant que des cas suspects ont été écartés après analyses en Guinée.

En Espagne, les 83 personnes qui ont été en contact avec Teresa Romero, la soignante qui avait contracté le virus, ont achevé la première phase de 21 jours d'incubation sans présenter les symptômes de la maladie.

Mais, relève l'organisation, une période de 21 jours supplémentaires est nécessaire avant de déclarer ces personnes non contaminées.

L'identification des cas d'infection potentiels semblent plus complexes au Mali, où une soixantaine de personnes auraient été en contact avec la fillette de deux ans qui a succombé la semaine dernière après être rentrée d'un séjour en Guinée.

Dans ce contexte, le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé un appel de fonds d'une valeur de 213 millions de dollars pour répondre aux besoins des populations dans les trois pays les plus affectés.

Depuis le début de la crise, le PAM a distribué 15.400 tonnes d'aide alimentaire au profit de 1,1 million de personnes dans les zones les plus touchées par l'épidémie.

Mercredi dernier, l'OMS avait mis en garde contre une "transmission persistante" du virus en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, pays les plus affectés de la région.

"Tous les districts administratifs au Libéria et en Sierra Leone ont signalé au moins un cas confirmé ou probable ", a expliqué l'organisation, ajoutant que le nombre de nouveaux cas a diminué au Liberia, "sans que cela signifie que la maladie recule".

Le virus se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés. Il laisse peu de chances de survie, soit en moyenne 47 pc pour l'épidémie actuelle.
Samedi 1 Novembre 2014 - 08:52





Nouveau commentaire :
Twitter