Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Droits de l'Homme: le Maroc veille à un traitement égalitaire sur tout le territoire national (El Hiba)


Jeudi 11 Septembre 2014 modifié le Jeudi 11 Septembre 2014 - 17:00

Le Maroc veille constamment à un traitement égalitaire des questions des droits de l'Homme sur tout son territoire national, a affirmé jeudi à Genève le délégué interministériel aux droits de l'Homme, Mahjoub El Hiba.




"Nous traitons toutes les questions des droits de l'Homme de façon égale dans tout notre territoire, y compris dans nos provinces du Sud", a déclaré M. El Hiba à la MAP en marge du dialogue interactif avec le Groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire (GTDA).

Au cours d'une séance tenue mercredi après-midi, le président du GTDA, Mads Andenas (Norvège), a présenté le rapport du groupe devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, dans lequel il rend compte entre autres de sa mission en décembre dernier au Maroc.

Dans ce contexte, le délégué interministériel a rappelé la nouvelle politique humaniste dans laquelle s'est engagé le Royaume, à l'initiative du Roi Mohammed VI, dans le domaine de la migration et de l'asile.

Une opération exceptionnelle a été ainsi menée par les autorités en vue de régulariser les personnes en situation irrégulière, les réfugiés et les demandeurs d'asile, a-t-il ajouté, précisant qu'à ce jour, plus de 5.700 immigrés ont été régularisés et 549 demandes d'asile acceptées.

M. El Hiba n'a pas manqué de réitérer la volonté du Royaume "d'interagir encore davantage avec tous les mécanismes des droits de l'Homme de l'ONU, y compris le GTDA, et le rapporteur spécial sur la torture.

Depuis l'an 2000, le Maroc a reçu la visite de neuf Procédures spéciales des Nations unies, à l'invitation du gouvernement, a-t-il rappelé.

Lors du débat tenu mercredi avec le GTDA, le délégué interministériel a en effet souligné la détermination du Maroc à "maintenir la dynamique de coopération avec les mécanismes des droits humains et le besoin d'en faire une bonne pratique".

Il s'est aussi félicité du "dialogue franc, ouvert, et constructif" avec le GTDA qui a pu observer les efforts du gouvernement pour consolider la culture des droits de l'Homme et protéger les droits de tous les citoyens partout où ils se trouvent, ainsi que ceux des migrants, des réfugiés et des demandeurs d'asile

Le groupe de travail avait effectué une visite en décembre 2013 dans le Royaume où il a visité plusieurs centres de détention et rencontré nombre de responsables et des représentants d'institutions nationales et de la société civile.

Dans son rapport, le Groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire s'est félicité de l'engagement et des efforts du Maroc en faveur de la consolidation de la culture des droits de l'Homme.

Il a en substance dit "apprécier le vaste processus de réformes structurelles" dans lequel s'est engagé le Royaume durant les dernières années.

Ont notamment pris part à cette séance du dialogue avec le GTDA, qui se poursuivra vendredi, le chargé d'affaires du Maroc à Genève, Hassan Boukili, le gouverneur directeur de la réglementation et des libertés publiques au ministère de l'Intérieur, Mohamed Ouzgane.

Y ont aussi participé le secrétaire général du Conseil national des droits de l'Homme, Mohamed Sebbar, ainsi que des représentants d'ONG actives dans le domaine des droits de l'Homme.
Jeudi 11 Septembre 2014 - 16:59





Nouveau commentaire :
Twitter