Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Drapeaux et youyous marocains accueillent Kadem al Sahir sur la scène de l'Olympia


Samedi 19 Octobre 2013 modifié le Samedi 19 Octobre 2013 - 13:56

Kadim Al Sahir ou le Kaiser de la chanson arabe n'est pas prêt d'oublier son passage hier soir à l'Olympia à Paris. A peine arrivé sur scène que les youyous fusent de partout et que les drapeaux marocains sont brandis. Celui qui a choisi de s'installer définitivement au Maroc n'a pas caché son émotion quand une petite fille, habillé en caftan rouge et vert lui a offert un bouquet de fleurs.
A la veille de son passage à l'Olympia, Atlasinfo a rencontré Kadim al Sahir. Il a parlé de son amour pour le Maroc, un pays où il avait choisi de vivre, alors que son pays, l'Irak, était sous occupation américaine. « Le Maroc est mon pays. J’ y possède une maison et ma mère, que Dieu ait son âme, y a vécu avec moi", nous a-t-il déclaré.
Kadim al Sahir s'est vu offrir la clé de la ville de Fès et devient le deuxième artiste à recevoir cet honneur après le virtuose syrien Sabah Fakhri.




Drapeaux et youyous marocains accueillent Kadem al Sahir sur la scène de l'Olympia
Commence alors un concert de deux heures sans interruption au grand bonheur d'une salle remplie à son comble et au bord et de l'apoplexie. Le public, toutes nationalités arabes confondues, reprenait avec ferveur les refrains. A la sortie, les fans n'avait qu'un mot à la bouche "magique".

Kadim al Sahir est effectivement l'un des plus grands chanteurs de l'histoire de la musique arabe. Il s'est produit partout dans le monde, y compris dans, le prestigieux MGM Grand à Las Vegas, le Royal Albert Hall à Londres et le Circus Maximus à Rome.

Son parcours artistique démarre en 1989 avec la sortie de ladghat al Hayya . Kadim a gagné de nombreux prix artistiques, Il a reçu depuis 1995 plusieurs récompenses dans divers festivals dans des pays arabes et internationales dont le "BBC Radio 3 World Music Awards, le Jordan Awards, le Murex d’or, le prix de l'Unicef pour sa chanson Dalaâ de son album Qissat habibayne.

Durant sa prestigieuse carrière il a collaboré avec plusieurs artistes tels que Sarah Brightman dans " La guerre est finie " , Lenny Kravitz dans" Nous voulons la paix", Paula Cole, One Giant Leap, TGU , Quincy Jones et RedOne dans "Tomorrow" .


Samedi 19 Octobre 2013 - 11:15

Par Atlasinfo




Nouveau commentaire :
Twitter