Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Direction de l'Unesco: six candidats en lice, le Qatar en 1ère position


Mardi 10 Octobre 2017 modifié le Mercredi 11 Octobre 2017 - 08:16

Six candidats briguant la direction de l'Unesco restaient en lice mardi soir au deuxième tour de l'élection, dont le représentant du Qatar Hamad bin Abdoulaziz Al-Kawari, arrivé en tête, devant la Française Audrey Azoulay notamment.




Lors de ce deuxième tour, l'ancien ministre de la Culture du Qatar a obtenu 20 des 58 voix des membres du conseil exécutif de l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, réuni à son siège à Paris, selon les résultats publiés sur Twitter par le président du conseil exécutif, l'Allemand Michael Worbs.

L'ancienne ministre française de la Culture Audrey Azoulay a rallié 13 suffrages à sa candidature, la diplomate égyptienne Moushira Khattab se plaçant immédiatement derrière avec 12 voix.

Les représentants de la Chine et du Vietnam, Tang Qian et Pham Sanh Chau, ont fait jeu égal avec 5 voix chacun, tandis que la Libanaise Vera El Khoury Lacoeuilhe n'en recueillait que 3.

Après le retrait du candidat guatémaltèque fin septembre, puis celui du candidat irakien la semaine dernière, le représentant de l'Azerbaïdjan, encore en piste lundi (2 voix alors sur son nom), a jeté l'éponge.

Le conseil exécutif doit désigner celui ou celle qui succèdera à la Bulgare Irina Bokova, qui achève deux mandats marqués par des dissensions politiques et les difficultés financières de l'organisation.

Les candidats ont battu une campagne intense ces derniers mois pour gagner des promesses de vote auprès des 58 membres du conseil. Les pays arabes ont notamment pointé que leur groupe n'avait jamais occupé le poste et était donc fondé à le revendiquer.

Le conseil vote chaque jour depuis lundi, à l'issue de sa journée de travaux. Jusqu'à quatre tours de scrutin peuvent être organisés si aucun candidat n'atteint la majorité absolue. Si un cinquième vote devait être organisé, il porterait alors sur les deux arrivés en tête au 4e tour.

Ce choix sera ensuite soumis à l'approbation de la conférence générale des 195 États membres le 10 novembre.

Avec AFP
Mardi 10 Octobre 2017 - 22:28





Nouveau commentaire :
Twitter