Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Désarmement : "l'impasse actuelle favorise la prolifération nucléaire" (M. Aujjar)


Mardi 17 Mars 2015 modifié le Mardi 17 Mars 2015 - 23:40




L'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU à Genève, Mohamed Aujjar, a appelé mardi les Etats membres de la Conférence du désarmement (CD) à mettre de côté leurs divergences, affirmant que "l'impasse actuelle favorise la prolifération nucléaire".

S'exprimant devant la CD à l'occasion de l'accession du Royaume à la présidence de cette instance onusienne, M. Aujjar a souligné la nécessité pour la conférence du désarmement "d'adopter une approche intégrée et pragmatique en vue de se pencher sur les thématiques qui requièrent d'elle un devoir de négociation".

Il a également réitéré l'importance accordée par le Maroc à toutes les questions de désarmement et son engagement à œuvrer avec tous les Etats membres, pour une relance rapide des travaux de fond de la CD.

"Le Royaume continue à croire dans les vertus du dialogue et de la concertation pour aller au-delà des divergences actuelles afin que cette conférence puisse continuer à exister et à accomplir son noble mandat", a-t-il poursuivi.

Le Maroc reste, a-t-il dit, attaché au désarmement comme étant la meilleure garantie contre les dangers de la prolifération des armes de destruction massive (ADM) dans le monde.

L'ambassadeur a noté que le Royaume "ne peut que partager la conviction de la majorité écrasante des pays que les armes nucléaires ne doivent plus jamais être utilisées de leurs effets non-discriminants, leur impact sur l'environnement et leurs implications profondes sur la sécurité régionale et globale".

"Le Maroc partage et soutient la détermination ferme de la communauté internationale à vivre en paix et à promouvoir notre noble et ultime objectif : la sécurité humaine et la sécurité collective", a-t-il fait valoir.

M. Aujjar a d'autre part souligné que le Royaume croit fermement qu'il est grand temps pour la CD de s'ouvrir sur un univers international et de s'adapter tant aux complexités d'un monde globalisé même dans ses besoins et ses enjeux sécuritaires qu'à la nouvelle réalité des nouveaux défis à la paix et la sécurité internationales.

La prolifération du terrorisme et le recours des terroristes aux ADM sont autant de menaces grandissantes, réelles et quotidiennes qui pèsent sur la sécurité tant nationale qu'internationale, a-t-il expliqué. "Cette situation, a poursuivi M. Aujjar, requiert de nous, Etats membres, de redoubler d'efforts en vue d'avancer sur les questions de non-prolifération, de contrôle d'armes et de l'agenda de désarmement".

Il a assuré que le Royaume attache une grande importance à la conférence du désarmement en tant qu'unique instance multilatérale de négociation sur le désarmement, indiquant que l'état d'hibernation prolongée dont souffre cette instance est décevant et n'est plus acceptable.

Cette impasse, a-t-il regretté, suscite un sentiment de frustration devant l'incapacité de la conférence de tirer profit du contexte mondial en plein mouvement et grandement favorable au désarment. "Pour y parvenir, il n'y a pas de solutions magiques mais plutôt une volonté politique réelle", a conclu l'ambassadeur.

Mardi 17 Mars 2015 - 23:39

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter