Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Des sénateurs français en visite à l’Institut Mohammed VI de formation des imams


Mardi 26 Avril 2016 modifié le Mardi 26 Avril 2016 - 19:28

Des sénateurs français ont visité, lundi, le siège de l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates, dans le cadre d’une mission d’information pour s’inspirer du modèle marocain en matière de formation des préposés religieux.




Des explications sur l’organisation et le fonctionnement de l’Institut ont été fournies aux membres de cette délégation, qui ont visité, par la même occasion, les différentes dépendances de cette structure et tenu des rencontres avec des étudiants qui y suivent leur formation, dont de futurs imams français.

Dans une déclaration à l'agence MAP, la présidente de cette délégation, la sénatrice Corinne Féret, a souligné que cette visite s’inscrit dans le cadre d’une mission sur l’organisation, la formation et le financement de l’islam en France, notant qu’après avoir réalisé plusieurs auditions et effectué des déplacements en France, la mission a décidé d’aller à l’étranger, en particulier au Maroc, pour tirer profit de son expérience en la matière.

Le choix du Maroc est motivé, non seulement, par les liens d’amitié anciens et forts entre le Royaume et la France, mais aussi parce que les Marocains pratiquent un islam modéré et ouvert, a-t-elle expliqué, notant que "ce magnifique Institut de formation est un modèle dont on peut s’inspirer étant donné qu'il propose, à la fois, une formation religieuse pour les futurs imams et une formation professionnelle afin de leur permettre d’avoir une qualification pour exercer ce métier".

Cet institut est une illustration "de l’approche de vivre ensemble où les 1200 étudiants sont sur ce site ensemble tout au long de leurs études, apprennent à partager une vie commune, alors qu’ils sont originaire de pays différents", a-t-elle ajouté.

Pour sa part, la sénatrice Nathalie Meriem Goulet, co-rapporteur de cette mission, a indiqué dans une déclaration similaire que les membres de ladite mission ont choisi le Maroc qui a décidé de mettre en place "cet investissement énorme au profit de notre sécurité collective", ajoutant que les jeunes imams africains et français formés dans cet Institut vont promouvoir un islam modéré, de paix, et de tolérance pour lutter contre l’extrémisme.

Elle a soutenu que cette visite est un gage de reconnaissance des efforts déployés par le Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, faisant remarquer que cette mission aspire à chercher conseils et à s’inspirer du modèle marocain.

Quant au sénateur André Reichardt, également co-rapporteur de la mission, il s’est dit "impressionné par le travail déployé par l’Institut", notant qu’il faut rendre hommage aux efforts consentis par cet établissement qui dispense une formation entièrement prise en charge par le Maroc, à des étudiants venus, en plus de la France, de plusieurs pays africains. De son côté, le directeur l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates, Abdessalam Lazâar, a fait observer que la visite des sénateurs français a pour but de prendre connaissance du contenu de la formation dispensée par l’Institut, ses objectifs et son cursus, et de rencontrer les imams français en formation à l’Institut.

Il a précisé que l'Institut, sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, dispense une formation religieuse qui, basée sur le rite malékite, la doctrine achâarite et le soufisme, prône un islam modéré et de juste milieu.

Mardi 26 Avril 2016 - 12:14





Nouveau commentaire :
Twitter