Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Des parlementaires libyens vont discuter à Washington du plan de paix de l'ONU


Samedi 11 Avril 2015 modifié le Samedi 11 Avril 2015 - 22:08

Des élus libyens du Parlement reconnu par la communauté internationale seront la semaine prochaine à Washington dans le cadre des initiatives de paix de l'ONU pour accoucher d'un gouvernement d'union dans ce pays en guerre, a annoncé vendredi le département d'Etat.




Des parlementaires libyens vont discuter à Washington du plan de paix de l'ONU
D'après le porte-parole de la diplomatie américaine, "une délégation de la chambre libyenne des représentants sera à Washington la semaine prochaine".

"Nous sommes impatients de discuter de leur travail avec le représentant spécial de l'ONU (Bernardino) Leon (...) pour constituer un gouvernement d'unité nationale", a expliqué Jeffrey Rathke, sans dire quels diplomates américains les parlementaires libyens allaient rencontrer.

Le Maroc et l'Algérie accueillent depuis mars un dialogue inter-libyen entre représentants des Parlements rivaux, sous l'égide de l'émissaire de l'ONU Leon, qui tente d'arracher un accord sur un gouvernement d'unité nationale auprès des deux principaux camps se disputant le pouvoir.

Après des sessions de pourparlers à Rabat, les discussions doivent reprendre lundi à Alger, a annoncé vendredi l'Algérie.

Le ministre marocain des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar, qui était reçu jeudi par son homologue américain John Kerry, s'est dit "convaincu que la réunion de la semaine prochaine permettra d'avancer vers une solution définitive". Des experts de la région pensent au contraire que les discussions ont peu de chances d'aboutir et que la guerre civile risque de s'éterniser.

Livré aux milices depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, le pays est le théâtre de combats entre différentes factions, mais aussi entre milices et forces pro-gouvernementales. La Libye compte deux gouvernements et Parlements, l'un à Tripoli sous la coupe de milices et l'autre dans l'Est, reconnu par la communauté internationale.

Samedi 11 Avril 2015 - 00:28

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter