Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Des musulmans danois prêts à enterrer le meurtrier du père Jacques Hamel


Mercredi 3 Août 2016 modifié le Mercredi 3 Août 2016 - 22:24

Un groupe musulman danois s'est dit mercredi prêt à enterrer Adel Kermiche, l'un des deux assassins d'un prêtre français tué le 26 juillet, si les musulmans de France s'y refusent par peur de "salir l'islam".




La proposition est venue du président du Fonds islamique danois pour les enterrements, Kasem Said Ahmad, qui a déjà organisé l'enterrement d'un jihadiste danois d'origine palestinienne, Omar El-Hussein, auteur de deux attentats à Copenhague en février 2015.

Tout en condamnant comme "contraire à l'islam" le meurtre du père Jacques Hamel, 85 ans, égorgé dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, M. Ahmad a affirmé au quotidien Jyllands-Posten qu'il était "inadmissible" de la part de musulmans de refuser les rites mortuaires à un coreligionnaire.

"C'est un droit de l'homme d'être enterré, quoi qu'on ait fait", a-t-il expliqué. "Si nous recevions une demande de la part de la famille pour l'enterrer, nous le ferions (...) S'ils veulent transporter son corps ici, il peut être enterré au Danemark dans le cimetière musulman" de Brondby.

Interrogé par l'AFP sur les éventuelles modalités d'un tel enterrement, le Fonds n'a pas souhaité répondre.

M. Ahmad avait invoqué "un soutien à la famille" quand il s'était occupé de l'enterrement d'Omar El-Hussein, qui avait tué un réalisateur danois et un juif qui gardait l'entrée de la synagogue de Copenhague. La cérémonie avait attiré quelque 500 personnes.

Adel Kermiche apparaît rejeté par la communauté musulmane de Saint-Étienne-du-Rouvray. Elle s'est associée aux hommages au père Hamel, dont les funérailles ont été célébrées mardi en la cathédrale de Rouen.

"On ne va pas salir l'islam avec cette personne", a affirmé à l'AFP le responsable de la mosquée située sur les hauteurs de la ville, Mohammed Karabila. "Nous ne participerons ni à la toilette mortuaire, ni à l'inhumation".

AFP
Mercredi 3 Août 2016 - 21:12





Nouveau commentaire :
Twitter