Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Des milliers de personnes manifestent à Madrid contre l'austérité


Dimanche 22 Mars 2015 modifié le Dimanche 22 Mars 2015 - 08:33

Des milliers de personnes sont descendues samedi dans les rues de Madrid pour manifester dans le cadre des "Marches pour la dignité" visant à dénoncer la politique d'austérité du gouvernement espagnol.




"Pain, travail, toit et dignité", pouvait-on lire sur une grande banderole portée par des manifestants venus de différents points de la capitale pour protester contre "les effets de la politique d'austérité ayant entraîné des coupes budgétaires dans les secteurs d'éducation, de santé publique et en matière d'aides sociales", qui avaient été décidées par le gouvernement de droite en vue d'épargner près de 150 milliards d'euros en trois ans entre 2012 et 2014.

"Non au paiement de la dette illégale, illégitime et odieuse" et "Non à plus de coupes budgétaires", sont quelques pancartes portées par les manifestants qui se sont rassemblés dans La Plaza Colon dans le centre de Madrid pour dénoncer la situation sociale dans le pays et réclamer, selon eux, "une vie digne".

La manifestation a vu la participation notamment du coordinateur fédéral de la Gauche Unie (Izquierda Unida), Cayo Lara, qui a appelé dans une déclaration le président du gouvernement central Mariano Rajoy, à résoudre les "problèmes" qu'affrontent la classe ouvrière espagnole.

Un important dispositif policier a été déployé sur les lieux pour garantir le bon déroulement de la marche et éviter de possibles incidents à l'issue de la manifestation. Selon des sources policières, citées par des médias locaux, un total de 10 personnes ont été arrêtées à l'issue de cette marche pour avoir provoqué des incidents dans le centre de la ville et pour trouble de l'ordre public, précisant que l'un des détenus a lancé une fusée sur les agents de l'Unité d'intervention de la police (UIP).

Dimanche 22 Mars 2015 - 08:14





Nouveau commentaire :
Twitter