Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Des milliers de Marocains participent à la Marche du peuple pour Al-Qods


Dimanche 1 Avril 2012 modifié le Dimanche 1 Avril 2012 - 23:24

Des milliers de Marocains ont participé, dimanche, à une grande marche du peuple marocain pour Al-Qods à l'appel du Groupe d'action national de soutien à l'Irak et à la Palestine et l'Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne (AMSLP).




Des milliers de Marocains participent à la Marche du peuple pour Al-Qods
Les manifestants ont pris part à cette marche destinée à dénoncer les crimes odieux, les démolitions des habitations des Maqdissi, les constructions d'implantation, la judaïsation de la ville sainte et la falsification de son histoire dans le but de dénaturer son cachet multiconfessionnel.

Cette manifestation imposante a connu la participation des responsables du gouvernement avec à leur tête le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, des leaders de partis politiques et de syndicaux, ainsi que des acteurs de la société civile.

Brandissant des drapeaux marocains et palestiniens, les manifestants, dont plusieurs portaient le Keffieh, le traditionnel couvre-chef palestinien, ont scandé des slogans condamnant les visées israéliennes à détruire et à effacer de la mémoire de la communauté internationale les caractéristiques civilisationnels et culturels de la ville sainte.

"Il s'agit d'un grand jour pour le Maroc et le peuple marocain qui démontre, une nouvelle fois, qu'il est impliqué dans la lutte pour la libération de la ville sainte d'Al-Qods et de la Palestine", a déclaré à la MAP le coordonnateur du Groupe d'action national pour le soutien à l'Irak et à la Palestine, Khalid Soufiani.

Le peuple marocain prouve, non seulement qu'il est solidaire, mais qu'il est engagé unanimement dans la lutte du peuple palestinien pour recouvrer ses droits légitimes et pour mettre fin aux souffrances qu'il endure, a-t-il ajouté, rappelant que les Marocains ont leurs quartiers à Al-Qods.

Cette marche gigantesque a une valeur de message signifiant que le peuple marocain ne peut rester passif face aux tentatives de judaïsation de la ville sainte, a indiqué, pour sa part, le président de l'AMSLP, Mohamed Benjelloun Andaloussi.

Elle fait partie de l'élan de solidarité et de la mobilisation internationales pour Al-Qods, lancée de par la communauté des Nations depuis le 30 mars, à l'occasion de la Journée de la terre, pour réclamer l'arrêt de la judaïsation dont est victime la ville Sainte.

Elle réclame aussi la cessation des tentatives visant à dénaturer ses cachets spirituels chrétien et musulman, ainsi que ses caractéristiques culturels, notamment en changeant les noms des rues et mettre ainsi le monde devant le fait accompli en vue d'en faire éventuellement la capitale de l'Etat Hébreu.

Cette marche populaire confirme la solidarité des Marocains avec le peuple palestinien et avec la cause palestinienne et sa tête Al-Qods Acharif, a souligné, l'ambassadeur palestinien à Rabat, Ahmed Hassan Sobh.

Mettant en relief le soutien infaillible du peuple marocain de la cause palestinienne, il a relevé qu'à travers cette imposante marche, qui n'est pas la première organisée dans le Royaume dans le cadre de cette solidarité agissante, le peuple marocain adresse un message des plus clairs à leurs frères palestiniens qu'ils ne sont pas seuls dans leur lutte pour faire prévaloir leurs droits légitimes et mettre fin à l'occupation.

Les marches de soutien et de solidarité avec la Palestine organisées au Maroc ont été "toujours fortes et émotionnelles, car tout ce qui touche le peuple palestinien touche les Marocains et toutes leurs souffrances sont les nô tres", a indiqué, de son cô té, Mustapha Ramid, du Parti justice et développement, affirmant que le peuple marocain n'acceptera pas indéfiniment cette tragédie humaine, ni la judaïsation d'Al-Qods Acharif, première Kibla et troisième Lieu Saint de l'Islam.

Prendre part à cette marche relève d'un devoir national pour dénoncer la tragédie humaine commise à l'encontre du peuple palestinien, a estimé, pour sa part, Mme Oum Albanine Lahlou, du parti de l'Union constitutionnelle.

C'est au nom de la Palestine et de l'humanité que le peuple marocain, a-t-elle poursuivi, participe à cette manifestation pour soutenir le droit des Palestiniens à la vie digne et à la liberté, pour la levée de l'embargo qui lui est imposé et la cessation de la judaïsation d'Al-Qods.

Toutes les composantes du peuple marocain expriment, à travers la participation à cette marche, leur solidarité avec le peuple palestinien dans sa lutte contre l'occupation, a fait remarquer le président de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), Hamid Chabat.

Rappelant le soutien sans faille du Royaume à travers le Comité Al-Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, et de Bayt Mal Al Qods, le leader syndical a lancé un appel pressant aux Musulmans de par le monde à contribuer, ne serait-ce que par l'équivalent de 10 dirhams chacun, pour préserver la ville sainte.

SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, a adressé des lettres aux dirigeants des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et à plusieurs hautes personnalités mondiales, interpellant la communauté internationale sur la situation grave que connaît la ville sainte du fait de la persistance des agissements illégaux des autorités israéliennes.

"Nous avons constaté, avec une profonde préoccupation, un accroissement, au cours de la période récente, des travaux de construction d'implantations sur les terres des citoyens palestiniens d'Al-Qods, ainsi qu'une escalade dans les fouilles et les opérations de démolition des maisons des citoyens d'Al-Qods, délogés de force, outre les incursions répétées sur les esplanades de la Mosquée Al-Aqsa, voire les interdictions faites aux fidèles d'y accéder pour accomplir leurs devoirs religieux", a souligné le Souverain.

SM le Roi a également condamné "ces mesures illégales et unilatérales, ainsi que d'autres violations portant atteinte aux droits des Palestiniens, qui sont en contradiction totale avec le droit international et le droit international humanitaire".

Dimanche 1 Avril 2012 - 15:57

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter