Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Des intégristes tentent d'incendier le siège de la chaîne de télévision "Nessma TV" à Tunis


Dimanche 9 Octobre 2011 modifié le Lundi 10 Octobre 2011 - 01:18




Des intégristes tentent d'incendier le siège de la chaîne de télévision "Nessma TV" à Tunis
Un groupe de salafistes ont tenté, dimanche, d'assaillir deux établissements de la chaîne de télévision privée "Nessma TV" à Montplaisir et à l'avenue Mohammed V, à Tunis, après la diffusion, vendredi soir, en dialecte tunisien, du film d'animation franco- iranien "Persepolis", qui a été suivi d'un débat.

"Deux établissements de la chaîne de télévision Nessma TV ont failli être assaillis et agressé par un groupe de barbus et de femmes portant le niqab, dont certains se sont armés de gourdins et d'armes blanches", indique la chaîne dans un communiqué rendu public dimanche.

Le personnel de la chaîne (journalistes, techniciens et responsables) a, également, condamné, dans ce communiqué, ce qu'il a considéré comme étant "une attaque violente", appelant l'opinion publique et la société civile à faire face à de telles pratiques qui sont de nature à menacer la stabilité sociale et à interdire l'opinion contraire.

Il convient de rappeler que la chaîne de télévision Nessma TV avait diffusé, vendredi soir, un débat d'une heure et demi sur le film d'animation "Persepolis" de Marjane Satrapi, qui raconte l'histoire d'une fille iranienne sous le régime de Khomeiny. Un film qui a remporté le prix du jury du festival international de Cannes, en 2007.

L'animateur de l'émission, Abdelhalim Massoudi a affirmé, à l'agence TAP, que l'émission organisée à propos du film d'animation visait à débattre de la religion et de la politique, et à dissiper les peurs des Tunisiens avec l'approche des élections de la Constituante, prévues le 23 octobre 2011.

Contacté par téléphone, M. Nabil Karoui, directeur de la chaîne de télévision "Nessma TV", a dénoncé ce qu'il a qualifié de "dictature de la violence", à travers laquelle "certains tentent d'étouffer la voix de la liberté d'expression", réaffirmant que la chaîne "continuera d'accomplir son rô le et maintiendra sa ligne éditoriale."

Selon le porte-parole officiel du ministère de l'Intérieur, Hichem Meddeb, des salafistes s'étaient dirigés vers deux établissements de la chaîne Nessma TV à Tunis, après avoir tenu une réunion à Bab Saâdoun, avec la participation d'environ 280 personnes, en vue de l'assaillir. Toutefois, les forces de sécurité les ont repoussé et les ont dispersé, précise la même source.

M. Karoui a, d'autre part, déclaré qu'après la diffusion du film d'animation, sa chaîne de télévision a été la cible d'"attaques intenses" et de "critiques virulentes", sur le réseau social "Facebook", ajoutant que trois tentatives d'agression ont été menées, dimanche matin et ont ciblé les établissements de la chaîne à Montplaisir et à Mohamed V.

Des dizaines de personnes suspectes ont, ainsi, été arrêtées et font l'objet actuellement d'investigations, annonce une source sécuritaire du district de Tunis.

Dimanche 9 Octobre 2011 - 19:56

(Source AP)




Nouveau commentaire :
Twitter