Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Des installations pétrolières en feu en Libye après une attaque terroriste


Jeudi 21 Janvier 2016 modifié le Jeudi 21 Janvier 2016 - 22:35




Des réservoirs de pétrole étaient toujours en feu jeudi soir dans le nord de la Libye, les pompiers ne parvenant pas à éteindre le sinistre, après une nouvelle attaque lancée par des éléments du groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech) pour prendre le contrôle de sites pétroliers.

Des membres du groupe terroriste Daech ont attaqué à l'aube des réservoirs à Ras Lanouf, au coeur du "Croissant pétrolier" de la Libye, à environ 650 km à l'est de Tripoli, ont annoncé la compagnie nationale de pétrole (NOC) et des médias.

"Des réservoirs remplis de brut ont pris feu (...) Plusieurs tours électriques et des lignes haute tension qui alimentent les quartiers résidentiels et la zone industrielle" se sont effondrées, a indiqué la NOC, basée à Tripoli.

"La situation à Ras Lanouf est catastrophique sur le plan environnemental", a-t-elle ajouté.

"Cinq réservoirs de la compagnie al-Harouge sont toujours en feu (...) Les pompiers sur place tentent d'éteindre le feu", a-t-il dit en soirée à l'AFP.

Mais "nous n'avons pas les moyens suffisants" pour éteindre l'incendie, a dit M. Manfi, parlant de "désastre".

Les réservoirs de Harouge (ex-Veba Oil) sont situés à 9 km du port de Ras Lanouf, à l'intérieur des terres. Trois pipelines principaux alimentent les 13 réservoirs, d'une capacité de 6,5 millions de barils, selon le site de la compagnie.

L'émissaire de l'ONU, Martin Kobler, a de nouveau insisté jeudi sur "l'urgence" de faire avancer le processus politique car, "une fois de plus, une attaque terroriste a visé les ressources de la Libye".

Le gouvernement d'union mis en place par l'ONU, qui est dirigé par Fayez el-Sarraj, doit encore être approuvé par le Parlement installé dans l'Est afin d'être opérationnel.

La Libye dispose des réserves pétrolières estimées à 48 milliards de barils. Sa production était estimée à 1,6 million b/j en 2011 mais a chuté d'un tiers depuis.

Jeudi 21 Janvier 2016 - 22:34





Nouveau commentaire :
Twitter