Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Des bombardiers russes déployés en Iran détruisent des positions de Daesh à Deir ez-Zor en Syrie (Ministère russe de la Défense)


Mercredi 17 Août 2016 modifié le Mercredi 17 Août 2016 - 15:36




Des bombardiers russes Su-34, déployés à la base aérienne Hamadan, dans le nord-ouest de l'Iran, ont effectué mercredi des raids aériens contre des positions du du groupe terroriste état islamique (Daesh) dans la province syrienne de Deir ez-Zor, indique un communiqué du ministère russe de la Défense.

"Le 17 août, 2016, des bombardiers russes Su-34 ont décollé de l'aérodrome Hamedan sur le territoire de la République islamique d'Iran pour frapper des positions du groupe terroriste État islamique (EI) dans la province de Deir ez-Zor" en Syrie, a déclaré le ministère, précisant que "les avions étaient chargés au maximum de leur capacité avec des bombes à fragmentation OFAB-500".

Ces frappes ont permis la destruction de deux centres de commandement et un camp d'entraînement de l'EI, affirme le ministère, ajoutant que quelque 150 combattants du groupe terroriste, dont des mercenaires étrangers, ont été tués.

Des chasseurs Sukhoi-35 opérant à partir de la base aérienne de Hmeimim, en Syrie, ont assuré la couverture des Su-34 lors de cette opération, indique le ministère, notant qu’à l’issue de ces missions, tous les avions sont retournés dans leurs bases respectives.

Le ministère russe de la Défense a confirmé mardi qu'il avait déployé des bombardiers Tu-22M3 et Su-34 en Iran et que ces avions ont déjà effectué des frappes aériennes contre Daesh en Syrie.

Par ailleurs, une source au ministère russe des Affaires étrangères, citée par des média russes, a souligné que l'utilisation d'un aérodrome iranien par la Force aérospatiale russe ne contredit pas la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU, adopté le 20 juillet 2015, interdisant les livraisons d'armes à Téhéran.

Cette réaction intervient en réponse aux déclarations d’un porte-parole du Département d'Etat américain, Mark Toner, qui a indiqué que Washington examine si l'utilisation d'une base aérienne iranienne par la Russie pour frapper les extrémistes en Syrie constitue une violation de ladite résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.


Atlasinfo avec MAP
Mercredi 17 Août 2016 - 15:35





Nouveau commentaire :
Twitter