Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Des avancées sur le staphylocoque doré


Lundi 14 Juin 2010 modifié le Lundi 14 Juin 2010 - 23:56

Des chercheurs de l'Université de Genève sont parvenus à percer les défenses protégeant le staphylocoque doré. Cette avancée va permettre d'étudier la virulence de cette bactérie redoutée et devrait conduire à des avancées dans le domaine épidémiologique.




La forteresse du staphylocoque doré percée à l'Université de Genève
La forteresse du staphylocoque doré percée à l'Université de Genève
Les bactéries se protègent contre les bactériophages, comme les virus, grâce à des enzymes de restriction. Ces dernières ont pour fonction de détruire le génome du virus et d'arrêter ainsi l'infection. Le staphylocoque doré dispose aussi de cette barrière, et les chercheurs genevois ont trouvé le moyen de la contourner.

Les bactéries ne sont souvent pas accessibles aux manipulations, a relevé lundi le professeur Patrick Linder. La découverte genevoise, qui fait l'objet d'une publication dans la revue spécialisée PNAS, va au contraire permettre aux scientifiques de travailler sur le staphylocoque doré en y introduisant de l'ADN étranger.

Bactérie redoutée

Il s'agit d'un outil très important pour permettre de comprendre la virulence de la bactérie, a poursuivi Patrick Linder. Les chercheurs espèrent aussi expliquer comment certaines souches de staphylocoques dorés ont développé des résistances à la méthicilline, une forme répandue d'antibiotiques.

Le staphylocoque doré est une bactérie redoutée qui peut conduire à de graves infections. On le trouve chez environ un tiers de la population, présent dans le nez, sans pour autant qu'il cause la moindre maladie. Il risque toutefois d'être source de complications chez une personne dont l'immunité a baissé, a relevé Patrick Linder.


(tsr.ch)
Lundi 14 Juin 2010 - 23:50





Nouveau commentaire :
Twitter