Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Des associations demandent le retrait immédiat des affiches "anti-musulmans" du FN


Dimanche 28 Février 2010 modifié le Mardi 2 Mars 2010 - 13:03

Les associations de lutte contre le racisme et la xénophobie ont sommé le parti politique français d’extrême droite, le Front national, de retirer immédiatement les affiches « anti-musulmans », diffusées actuellement en région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) et sur Internet.




Des associations demandent le retrait immédiat des affiches "anti-musulmans" du FN
L’affiche incriminée, conçue dans le cadre des élections régionales françaises, les 14 et 21 mars, proclame “non à l’islamisme” et représente une femme portant une burqa devant une carte de France recouverte d’un drapeau algérien et d’une demi-douzaine de minarets en forme de missiles.

Celle-ci d’ailleurs recopie, en l’adaptant à l’Hexagone, une affiche utilisée par la droite populiste suisse, avant le référendum de novembre 2009 sur l’interdiction des minarets dans ce pays.

A quelques jours du premier tour des élections régionales, le Front National « s'illustre comme à son habitude dans son fonds de commerce favori : alimenter et instrumentaliser les peurs afin de générer des tensions entre nos concitoyens et inciter au repli identitaire », dénonce la LICRA qui a fait délivrer une sommation à Jean-Marie Le Pen et au Front National de retirer immédiatement l'affiche "anti-musulmans" .

Jouant sur l’amalgame entretenu et attisé entre islamisme et Islam, « cet ensemble ne peut que contribuer à une incitation à la haine contre les populations immigrées musulmanes vivant en France », s’insurge de son côté le MRAP, ajoutant que son message n’est que le dernier avatar du vieux couplet de l’extrême droite – qui n’a pas manqué de contaminer la parole et le débat publics - présentant l’immigration ou la présence d’immigrés comme une prétendue « invasion » et donc un danger.

« Le fait d’utiliser des symboles évoquant des armes de guerre sur cette affiche ne fait qu’illustrer cette thèse, assimilant la migration d’êtres humains à une invasion guerrière », relève le MRAP.
« Le message ne peut donc constituer qu’une incitation à la haine contre un groupe de personnes, défini par leur appartenance à une religion déterminée ou à une nationalité », déplore-t-il, précisant qu’il tombe ainsi sous le coup de la loi, constituant le délit d’« incitation à la haine raciale ».

Conjointement avec d’autres associations - dont l’Espace franco-algérien, le CRAN ou le collectif « Devoir de mémoire » - le MRAP s’associe à une plainte contre le message véhiculé par cette affiche et demande, en urgence, le retrait de l’affiche, l’interdiction de la coller ainsi que la condamnation de ses auteurs.
Dimanche 28 Février 2010 - 17:21

atlasinfo




Nouveau commentaire :
Twitter