Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Démantèlement d'un réseau de faux policiers qui rackettaient des immigrés maghrébins sur les autoroutes espagnoles


Mercredi 10 Août 2011 modifié le Mercredi 10 Août 2011 - 16:20

Le ministère espagnol de l'Intérieur a annoncé, mercredi, le démantèlement fin juillet dernier d'un réseau de faux policiers qui procédaient, sur les autoroutes espagnoles, au racket d'immigrés maghrébins de retour à leur pays d'origine.




Démantèlement d'un réseau de faux policiers qui rackettaient des immigrés maghrébins sur les autoroutes espagnoles
Le réseau, composé de 20 membres tous de nationalité Iranienne, a été démantelé le 28 juillet dernier, a indiqué le ministère dans un communiqué, précisant que ses membres se faisaient passer pour des agents des forces de sécurité espagnoles pour voler leurs victimes.

La bande choisissait ses victimes parmi les ressortissants maghrébins résidant dans le Nord de l'Europe, qui transitent par l'Espagne pour rejoindre leur pays d'origine. Elle s'activait au niveau des autoroutes A-1 et A-4, principales voies utilisées pour arriver jusqu'aux ports Espagnols assurant une liaison avec l'Afrique du Nord, ainsi qu'au niveau de deux importantes voies routières de Madrid : la M-30 et la M-40.

Déguisés en policiers, les membres de cette bande ciblaient particulièrement les véhicules avec enfants et personnes âgées pour être sûrs de ne rencontrer aucune résistance, faisant croire à leurs victimes qu'ils procédaient à un contrô le policier de lutte contre le trafic de drogue. Ils mettaient à profit le moment de la fouille du véhicule pour mettre la main sur l'argent et les objets de valeur qui s'y trouvaient.

Selon le ministère espagnol de l'Intérieur, la bande organisée a commis ainsi une cinquantaine de vols avec violence et intimidation. Ses membres seront poursuivis pour "usurpation de fonctions publiques", " falsification de documents" et "appartenance à une organisation criminelle".

Les perquisitions dans les domiciles des membres de cette bande à Jaén, Guadalajara, Azuqueca de Henares et Villanueva de la Torre, ont permis la saisie de 19 véhicules utilisés dans les opérations de racket, plusieurs dizaines de bijoux et de montres, une grande quantité de portefeuilles, plusieurs insignes de la police, ainsi que des quantités d'argents en devises (dollars, livres sterling et Euro). Il n'est pas rare que des immigrés maghrébins résidant en Europe soient victimes de vols, principalement durant la saison estivale, des vols commis notamment au niveau des aires de repos des autoroutes reliant le Nord et le Sud de l'Espagne et utilisés par les immigrés particulièrement marocains pour rejoindre leur pays d'origine.



Mercredi 10 Août 2011 - 16:03

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter