Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Décès du grand penseur marocain Mohamed Abed Al-Jabri


Lundi 3 Mai 2010 modifié le Lundi 3 Mai 2010 - 18:09

L'éminent penseur marocain Mohamed Abed Al-Jabri est décédé lundi à Casablanca à l'âge de 75 ans.




Décès du grand penseur marocain Mohamed Abed Al-Jabri
Natif de Figuig, le défunt est universellement reconnu comme l'un des grands philosophes et spécialistes contemporains de la pensée dans le monde arabe et islamique.

En 1958, Al-Jabri a poursuivi ses étudies de philosophie à l'Université de Damas avant de regagner celle de Rabat.

Le défunt fut un militant actif depuis le début des années 50 et l'un des dirigeants de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), au sein de laquelle il a été membre du bureau exécutif, avant de délaisser l'action politique pour se consacrer entièrement à la pensée et aux recherches académiques.

Feu Al-Jabri a débuté sa carrière académique en tant que professeur de philosophie à l'Université de Rabat où il enseigna l'épistémologie et la philosophie.

Il est l'auteur de la Critique de la raison arabe (Naqd al-aql al-arabi- 1984) en quatre volumes et de l'ouvrage "Critique de la raison islamique".

Parmi ses oeuvres d'importance, figurent également "Tribalisme et Etat: repères pour une théorie khaldounienne de l'histoire musulmane" (1970), "Lumières sur la problématique de l'enseignement au Maroc" (1973), "Introduction à la philosophie des sciences" (1976), "Pour une vision progressiste de nos problèmes intellectuels et éducatifs" (1977), "Nous et la tradition", "Lecture contemporaine de notre patrimoine philosophique" (1980), "Le discours arabe contemporain: étude analytique et critique" (1982), "La formation de la raison arabe" (1984), La "structure de la raison arabe" (1986), "Les politiques de l'enseignement dans le Maghreb arabe" (1988), "Problématiques de la pensée arabe contemporaine" (1988), "Le Maroc contemporain: particularité et identité... modernité et développement" (1988), "La raison politique arabe" (1990), "Le dialogue de l'Orient et de l'Occident" (1990) et "Tradition et modernité: études et débats" (1991).

M. Al-Jabri a publié également "Introduction à la critique de la raison arabe" (1994), "La question culturelle" (1994), "Les intellectuels dans la civilisation arabo-musulmane: l'infortune d'Ibn Hanbal et le drame d'Averroès" (1995), "La question de l'identité: l'arabité, l'islam et... l'occident" (1995), "Religion, Etat et l'application de la Loi religieuse" (1996) et Le "Projet du Renouveau arabe" (1996)·

Le défunt avait obtenu le prix de Bagdad pour la culture arabe- Unesco (1988), le Prix maghrébin de la culture (Tunis-1992), le Prix des études intellectuelles dans le monde arabe (société MBI-Unesco-2005), le Prix des commandeurs (Fondation de la pensée arabe-Beyrouth-2005) et la Médaille Avicenne (Unesco-Rabat-2006).


Lundi 3 Mai 2010 - 16:43

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter