Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Décès de la résistante Raymonde Tillon,l'Elysée salue un "parcours exemplaire"


Dimanche 17 Juillet 2016 modifié le Lundi 18 Juillet 2016 - 13:54




Raymonde Tillon porte le portrait de son mari, le 26 avril 2005, à Nantes (Loire-Atlantique).
Raymonde Tillon porte le portrait de son mari, le 26 avril 2005, à Nantes (Loire-Atlantique).
La résistante et ancienne députée française Raymonde Tillon, qui était aussi la dernière survivante des 33 premières femmes entrées à l’Assemblée nationale en 1945, est décédée dimanche à l’âge de 100 ans, a annoncé l’Elysée dans un communiqué.

Le communiqué a indiqué que le président de la République salue " le parcours exemplaire de cette femme engagée", venue très jeune dans l’action syndicale et politique. Née en 1915, Raymonde Tillon est une militante communiste qui s’est engagée dans la résistance anti-nazie. Elle sera arrêtée en mars 1941 et condamnée à Toulon à vingt ans de travaux forcés. Elle est d’abord incarcérée en France (Marseille, Toulon puis Lyon) avant d’être déportée en Allemagne en 1944, où on va finir par la forcer à travailler dans une usine de guerre à Leipzi mais elle s'évade le 20 avril 1945 et revient à Marseille.

Députée communiste entre des Bouches-du-Rhône de 1945 à 1951, elle était la dernière survivante des 33 femmes élues à la première Assemblée Constituante de la 4e République, ce qui correspond aux premières législatives après la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Dimanche 17 Juillet 2016 - 22:22





Nouveau commentaire :
Twitter