Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





De jeunes Israéliens se tatouent comme à l'époque nazie


Mercredi 10 Octobre 2012 modifié le Jeudi 11 Octobre 2012 - 06:06

En Israël, la démarche de quelques jeunes gens, une vingtaine de cas ont été recensés, suscite la polémique. Ils ont choisi de se faire tatouer sur l'avant-bras le numéro de déportation de leurs grands-parents. Une initiative qui choque.




De jeunes Israéliens se tatouent comme à l'époque nazie
"Avant de le faire j'ai demandé à mon grand-père qui m'a demandé pourquoi je voulais faire cela. J'ai répondu : 'Parce que le jour où tu ne seras plus là, mes enfants m'interrogeront sur ce tatouage et je leur raconterai ton histoire. On n'oubliera jamais'", explique une jeune fille qui s'est fait tatouer le numéro que les nazis ont imposé à son grand-père en 1943 au camp d'Auschwitz. Agée de 21 ans, la jeune femme s'est fait faire ce tatouage il y a quatre ans, au retour d'un voyage scolaire en Pologne.

Mais cette initiative qui semble se répandre dérange. Lucien Lazare, historien au mémorial de la Shoah Yad Vashem à Jérusalem, explique : "Les motivations de ces jeunes gens sont tout à fait louables, à savoir de ne pas laisser oublier l'histoire de la Shoah. Mais la méthode qui est choisie par ces jeunes gens me paraît non seulement révoltante mais aussi aberrante et contre-indiquée à tous les points de vue parce que c'est un geste qui aboutit à l’identification avec la victime. Or, ces jeunes gens ne sont pas des victimes".

Les plus religieux se disent choqués par le fait que ces jeunes gens reproduisent ce que les nazis avaient imposé à leurs victimes. Ils précisent, par ailleurs, que la Torah interdit que l'on modifie le corps de manière irréversible.

Mercredi 10 Octobre 2012 - 19:40

Avec RTBF




Nouveau commentaire :
Twitter