Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





DSK visé par une plainte en France pour tentative de viol : Tristane Banon "est déterminée" (avocat)


Mardi 5 Juillet 2011 modifié le Mardi 5 Juillet 2011 - 10:35

Tristane Banon aura hésité pendant plus de huit ans. La journaliste va finalement attaquer en justice Dominique Strauss-Kahn. Son avocat a annoncé qu’il déposerait ce matin une plainte pour tentative de viol auprès du parquet de Paris. L’agression se serait produite en 2003. Des accusations graves. Si ces faits étaient avérés, DSK pourrait comparaitre devant une Cour d’assises.




DSK visé par une plainte en France pour tentative de viol : Tristane Banon "est déterminée" (avocat)
C’est une image qui aurait particulièrement choqué Tristane Banon. L’image de Dominique Strauss-Kahn libre, dînant dans un restaurant de luxe la semaine dernière à New-York. " Ça me rend malade ", commente la jeune femme dans un entretien à L’Express à paraître aujourd’hui.

L’avocat de Tristane Banon de son côté affirme pourtant que les derniers rebondissements dans l’affaire DSK outre-Atlantique n’ont pas de liens directs avec le dépôt de cette plainte aujourd’hui. Une plainte qui, selon lui, était envisagée depuis trois semaines déjà.

Dans les colonnes de L’Express, Tristane Banon confie qu’elle ne supporte plus de porter seule cette histoire. " Je n’en peux plus d’entendre dire que je suis une menteuse ". Les avocats de DSK, eux, envisagent déjà la riposte. Ils pourraient porter plainte contre Tristane Banon pour "dénonciation calomnieuse".

Tentative de viol ou agression sexuelle ?

À plusieurs reprises déjà, Tristane Banon a évoqué cette agression présumée dans un appartement, en 2003, où elle devait interviewer Dominique Strauss-Kahn. L’ancien ministre se serait montré pressant, à tel point la jeune femme aurait eu à se débattre en donnant des coups de pieds. DSK aurait dégrafé son soutien-gorge et déboutonné son pantalon. Mais jusqu’ici, la jeune journaliste n’en a guère dit plus.

La justice va désormais devoir qualifier ces accusations. Tristane Banon décrit-elle une tentative de viol, comme l’affirme son avocat, ou bien une agression sexuelle ? La nuance est de taille sur un plan juridique car la prescription en matière de tentative de viol est de 10 ans. Il s’agit d’un crime. En revanche, elle n’est que de trois ans en matière d’agression sexuelle. Et dans ce cas, si cette qualification était retenue, les faits présumés seraient donc prescrits.

Mardi 5 Juillet 2011 - 10:16

(Aec France Info)




Nouveau commentaire :
Twitter