Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





DSK se prépare pour 2012


Mercredi 5 Mai 2010 modifié le Mercredi 5 Mai 2010 - 11:58

Strauss-Kahn sort-il enfin de son silence? Dans son édition de mercredi, Libération donne une large place au patron du FMI, et assure que ce dernier a annoncé à ses proches, lors d'un dîner à Paris, qu'il était prêt pour la présidentielle de 2012. Tout en leur demandant de garder le secret encore quelque temps.




DSK se prépare pour 2012
"Je ne veux pas que cette réunion soit rendue publique". C'est raté. Mercredi 3 février dernier, Dominique Strauss-Kahn et ses amis dînent dans un restaurant parisien, relate Libération dans son édition de mercredi. Le patron du FMI a réuni ses troupes pour leur annoncer ce qu'ils espéraient tant: oui, il est intéressé par la course à la présidentielle de 2012. "Si ce soir, je vous ai réunis, c'est pour réfléchir avec vous." Lui, apparemment, a déjà réfléchi et pris sa décision même s'il assure que sa réflexion "n'est pas achevée".

Le suspense est-il pour autant levé? Non, Dominique Strauss-Kahn n'a pas fait acte de candidature. Alors que les regards sont braqués sur la Grèce, et que le directeur général du FMI est en première ligne sur ce sujet brûlant, il n'en a pas pour autant oublié les préoccupations des Français. A ses convives, le socialiste préféré des Français selon les sondages a posé une multitude de questions sur… les sondages, les régionales, la situation du PS…Ses amis lui en ont posé une, une seule: et c'est Jean-Marie Guen qui s'en est occupé: "Nous comprenons que c'est difficile et que c'est un choix personnel. Qu'est-ce que tu peux nous dire?"

"Il sera candidat"

Sans aller jusqu'à dire ouvertement qu'il était intéressé, DSK n'a en tout cas rien fait pour calmer les envies de ses proches. Mais il a posé une condition: ne pas se retrouver face à Martine Aubry. "Dans mon esprit il n'est pas question, si je renonce, d'empêcher Martine. Parce que c'est elle qui serait alors en situation. Je ne veux pas jouer à qui perd gagne."

Si DSK se veut loyal avec la patronne du PS, il n'entend pas renoncer à ce qui est donc devenu une ambition personnelle, tout en gardant la même ligne de conduite: avancer dans la discrétion: "Je ne vais pas changer de musique, mais de tempo. Je ne tiens pas à ce qu'on accélère, à ce qu'on dise que je me prépare", dit-il, avant de conclure: "Mais si on vous pose la question, dites que je réfléchis."

A en croire le récit très détaillé de cette soirée fait par Libération, l'un de ses amis n'a toutefois pas réussi à contenir son plaisir de savoir l'ancien ministre de l'Economie de retour aux affaires nationales. "On entre dans une nouvelle phase", commente ainsi un des invités en partant. Une phase de préparation.

DSK aurait ainsi demandé à ses amis de le tenir au courant de tout, dès maintenant. Le fidèle Jean-Marie Le Guen a ainsi été invité à lui fournir des documents écrits sur les grandes questions du moment comme celle des retraites. "Il sera candidat", s'emporte un autre convive.
Mercredi 5 Mai 2010 - 11:54

Atlasinfo.fr avce JDD




Nouveau commentaire :
Twitter