Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





DSK ne se laisse pas tailler une veste


Samedi 14 Mai 2011 modifié le Samedi 14 Mai 2011 - 12:57

Nouvelle polémique autour du train de vie de Dominique Strauss-Kahn. Après l’affaire de la Porsche, c’est le choix de ses costards qui est épinglé par le journal France Soir. Le patron du FMI dénonce "une campagne médiatique destinée à lui nuire" et saisit la justice.




DSK ne se laisse pas tailler une veste
DSK contre-attaque. Le directeur général du FMI annonce vendredi dans un communiqué avoir chargé ses avocats "d'assigner devant le tribunal de grande instance de Paris le journal France Soir" et une de ses journalistes, "à la suite de la publication de fausses informations relatives à son train de vie". Me Jean Veil et Dominique de Leusse vont "engager sans délais les procédures de nature à réparer le préjudice qu'il subit du fait de campagnes médiatiques destinées à lui nuire", ajoute ce texte.

Le candidat potentiel à la présidentielle de 2012 conteste notamment des informations relatives à ses dépenses chez un tailleur de luxe de Washington, présenté comme étant celui du président américain Barack Obama, et dont les costards pourraient se monnayer jusqu’à 35.000 dollars. Dominique Strauss-Kahn "n'a jamais été le client" de ce tailleur, rétorque Me Jean Veil à l’agence Reuters, accusant par la même de lâcheté ceux qui s’en prennent au patron du FMI, tenu par son obligation de réserve et qui ne peut donc répliquer lui-même à ses détracteurs.

Mise en garde

Une réponse ferme qui intervient alors que les questions sur le train de vie de Dominique Strauss-Kahn ont été relancées la semaine dernière après la publication de photographies prises à Paris aux abords d'une Porsche appartenant à l'un de ses amis. Et que les faits et gestes du directeur du FMI sont scrutés à la loupe à la mesure de l'intérêt suscité par son éventuelle entrée dans la course à la primaire socialiste.

De son côté, la direction de France-Soir se dit "sereine" et maintient ses informations. Mais les journalistes et commentateurs sont prévenus. Dans leur communiqué, les avocats de DSK annoncent avoir reçu pour consigne "de veiller à poursuivre tout propos, concernant lui-même ou ses proches, tombant sous le coup des textes réprimant la diffamation, l'injure ou le racisme".

Samedi 14 Mai 2011 - 12:55

Atlasinfo (avec agences)




Nouveau commentaire :
Twitter