Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Crise migratoire en Libye: l'ONU vilipende l'UE


Vendredi 8 Septembre 2017 modifié le Samedi 9 Septembre 2017 - 17:49

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme Zeid Ra'ad Al Hussein a dénoncé vendredi le traitement de la crise migratoire par l'Union européenne, accusant les Européens de ne pas s'attaquer aux abus dont souffrent les migrants en Libye.




Crise migratoire en Libye: l'ONU vilipende l'UE
La feuille de route adoptée par plusieurs pays européens et africains le 28 août à Paris à l'issue d'un sommet sur la crise migratoire "ne fournit pas un programme détaillé pour s'attaquer à la catastrophe humaine qui continue en Libye et le long de ses côtes", a affirmé le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme dans une tribune.

Le haut responsable onusien dénonce les atrocités commises contre les migrants en Libye, soulignant que "certains migrants meurent de soif, de faim ou de maladies" et "certains sont torturés et battus à mort alors qu'ils travaillent comme des esclaves" tandis que "d'autres sont simplement assassinés".

Mis à part leurs familles, "presque personne ne semble s'en soucier", dénonce M. Zeid.

"Notre personnel documente aussi le viol des femmes en détention. Elles sont enfermées toute la journée par des hommes, ces mêmes hommes qui organisent leur viol la nuit", s'alarme-t-il, assurant que "le viol est endémique".

"La situation des migrants qui traversaient la Libye était épouvantable durant l'ère de Kadhafi, mais depuis c'est devenu l'enfer", assure le Haut-Commissaire.

Il assure aussi que le renvoi des migrants vers les "centres de détention où ils sont détenus de façon arbitraire et font l'objet de torture, viol et autres violations graves des droits de l'Homme constitue une violation flagrante de la loi internationale qui interdit le principe de non-refoulement".

Jeudi, l'ONG Médecins sans Frontières avait aussi fustigé dans une lettre ouverte aux gouvernements européens les mauvais traitements infligés en Libye aux migrants tentant de traverser la Méditerranéen, accusant la politique migratoire européenne d'"alimenter un système criminel".

Avec AFP
Vendredi 8 Septembre 2017 - 19:14





Nouveau commentaire :
Twitter