Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Crédit du Maroc: des agrégats d’activités et des résultats semestriels en hausse au 1er semestre 2016 (analyse)


Mercredi 17 Août 2016 modifié le Vendredi 19 Août 2016 - 08:37




Crédit du Maroc: des agrégats d’activités et des résultats semestriels en hausse au 1er semestre 2016 (analyse)
Après deux exercices plombés par l’alourdissement du coût du risque, la rentabilité financière du Groupe Crédit du Maroc (CDM) reprend le chemin de la croissance.

En effet, les efforts fournis par le Groupe dans le cadre de son projet d’entreprise CAP 2018 commencent à porter leurs fruits et ce, comme en témoigne la progression de ses principaux indicateurs d’activité et de rentabilité, commentent les analystes d’Upline Securities.

Capitalisant sur l’amélioration de la profitabilité et sur la baisse du coût du risque, le Groupe affiche des indicateurs de résultats en progression, et ce en dépit d’un contexte sectoriel peu favorable, ont-ils relevé, mettant en avant une croissance de 1,6 pc des prêts et créances sur la clientèle consolidés à 37,6 milliards de dirhams (MMDH).

Ces derniers ont été tirés par la progression des crédits destinés aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises, explique la même source, notant que les dettes envers la clientèle consolidées ont de même progressé de 2,5 pc à 39,4 MMDH.

Côté CPC (compte de produits et charges), et malgré une quasi-stagnation de la marge d’intérêt (-0,1 pc à 863,6 millions de dirhams "MDH"), le produit net bancaire (PNB) consolidé affiche une croissance de 4,2 pc à 1,10 MMDH, porté par la hausse de la marge sur commissions (+6,8 pc à 180,1 MDH) et l’amélioration du résultat des opérations de marché (+74,9 pc à 101,2 MDH).

Pour leur part, les charges générales d’exploitation ont limité leur hausse à 2,6 pc pour se situer à 572,4 MDH. Ainsi, le coefficient d’exploitation ressort en amélioration passant de 52,7 pc au S1-2015, à 51,8 pc au S1-2016, poursuit la société de bourse, soulignant dans ce sillage une croissance de 6 pc du résultat brut d’exploitation à 531,7 MDH.

Grâce à l’effort de provisionnement fourni ces dernières années ainsi que les actions de recouvrement entreprises par la banque, le coût du risque s’est allégé significativement de 24,2 pc à 281,4 MDH. Une évolution qui résulte, selon les analystes d’Upline, de la baisse des dotations aux provisions pour créances en souffrance (-21,6 pc) et d’une forte augmentation des reprises sur provisions passant de 20,4 MDH au S1-2015 à 101,2 MDH au S1-2016.

Enfin et en intégrant toutes ces évolutions, la capacité bénéficiaire part du Groupe CDM affiche une forte croissance de 95,1 pc à 160,9 MDH, ont-ils ajouté. Les analystes financiers n'ont pas manqué de souligner que la banque a tenu, en juillet dernier, une Assemblée Générale pour obtenir l’autorisation des actionnaires en vue d’émettre des emprunts obligataires subordonnés d’un montant de 2 MMDH, libellés en dirhams ou en devises pour une durée maximal de 10 ans, et ce afin de se donner les moyens nécessaires à son développement et qu’elle soit en conformité avec les dispositions réglementaires en matière de ratio de solvabilité.

Source MAP
Mercredi 17 Août 2016 - 15:37





Nouveau commentaire :
Twitter