Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Crash de l'avion russe en Egypte: une bombe aurait été placée sous un siège passager


Mercredi 18 Novembre 2015 modifié le Mercredi 18 Novembre 2015 - 18:48

Les experts du Service fédéral de renseignement de Russie (FSB), chargés d'enquêter sur les causes du crash de l'Airbus russe A321 dans la péninsule de Sinaï en Egypte, ont déduit qu'une bombe aurait été placée sous un siège passager situé près d'un hublot, rapporte le quotidien russe Kommersant , citant une source sécuritaire.




Les experts ont découvert une partie du fuselage dont le revêtement était percé d'un trou d'environ un mètre de diamètre aux bords courbés vers l'extérieur. Selon eux, il a été provoqué par un explosif de forte puissance.

"L'épicentre de l'explosion serait concentré au fond de la cabine. Selon l'enquête préliminaire, la bombe a été placée sous un siège passager situé près d'un hublot. Ainsi, son explosion a provoqué la destruction de l'empennage et la dépressurisation presque instantanée de la soute", selon les mêmes sources.

Suite à l'explosion, l'Airbus "s'est désintégré dans les airs et tous les passagers ont péri presque instantanément à cause d'une forte baisse de la pression".

Le journal a également ajouté que le comité d'enquête de la Fédération de Russie envisageait de lancer des poursuites pénales en rapport avec l'attentat, dont les auteurs présumés sont des djihadistes de l'état islamique basés dans le Sinaï égyptien.

Lors d'une réunion au Kremlin, tenue dans la nuit de lundi à mardi sous la présidence du président russe et en présence des hauts responsables militaires et des services secrets, ainsi que du chef de la diplomatie Sergueï Lavrov, le patron du FSB, Alexandre Bortnikov, a informé Vladimir Poutine de la nature terroriste de l'incident, des traces d'explosifs ayant été retrouvées sur les débris de l'appareil et sur les effets personnels de passagers.

Les services secrets russes (FSB) ont également promis une récompense de 50 millions de dollars à toute personne les aidant à "identifier les terroristes".

L'avion A-321 de la compagnie aérienne russe Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) effectuait un vol entre Charm Cheikh et Saint-Pétersbourg le 31 octobre dernier avec à son bord 224 passagers, dont sept membres d'équipage. Ils ont tous été tués dans le crash survenu après une vingtaine de minutes de son décollage.
Mercredi 18 Novembre 2015 - 18:44





Nouveau commentaire :
Twitter