Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Crash A320: l'un des pilotes n'était pas dans le cockpit, selon la boîte noire


Jeudi 26 Mars 2015 modifié le Jeudi 26 Mars 2015 - 12:03

Un seul pilote se trouvait dans le cockpit de l'A320 de la compagnie allemande Germanwings, filiale low cost de Lufthansa, qui s'est écrasé mardi dans le sud-est de la France, selon une source du bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), chargé de décrypter les enregistrements sonores de la première boite noire retrouvée quelques heures après le crash.




D'après l'agence France Presse (AFP), qui a relayé l'information sur la base d'un article publié dans la nuit de mercredi à jeudi par le New York Times, l'un des deux pilotes de l'appareil a quitté la cabine de pilotage sans pouvoir y retourner. "Au début du vol, on entend l'équipage parler normalement, puis on entend le bruit d'un des sièges qui recule, une porte qui s'ouvre et se referme, des bruits indiquant qu'on retape à la porte, et il n'y a plus de conversation à ce moment-là jusqu'au crash", a indiqué la même source, sans être en mesure de confirmer si c'est le commandant de bord ou le copilote qui avait quitté le cockpit.

La première boite enregistrant les conversations dans la cabine de pilotage, avait été retrouvée mardi après l'accident et sa lecture a été effectuée mercredi en fin de journée.

Selon une autre source proche du dossier, le copilote avait été embauché par la compagnie Germanwings à la fin de l'année 2013 et n'avait à son actif que des centaines d'heures de vol, alors que le commandant de bord avait plus de 10 ans d'expérience et plus de 6.000 heures de vol à son actif.

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses n'a ni infirmé ni confirmé l'information selon laquelle l'un des deux pilotes aurait quitté la cabine de pilotage.

L'A320 de la compagnie allemande, qui devait assurer la liaison entre Barcelone et Düsseldorf s'est écrasé mardi dans le sud des Alpes françaises avec 144 passagers à bord, en majorité allemands et espagnols, et six membres d'équipage.

Mercredi, le BEA avait écarté la piste d'une explosion de l'avion en vol, indiquant que l'appareil avait volé jusqu'au bout.

Selon une autre source proche du dossier, interrogée dans la nuit de mercredi à jeudi par l'AFP le copilote de l'appareil était entré "récemment dans la compagnie" allemande Germanwings, filiale de Lufthansa, "fin 2013, avec à son actif quelques centaines d'heures de vol". Sa nationalité n'est par ailleurs pas connue avec précision, a poursuivi la même source.
Jeudi 26 Mars 2015 - 08:28





Nouveau commentaire :
Twitter