Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Corée du Nord: Trump dénonce une "nation voyou” avec laquelle l’apaisement “ne fonctionnera pas”


Dimanche 3 Septembre 2017 modifié le Lundi 4 Septembre 2017 - 09:06

Le président américain, Donald Trump, a condamné dimanche le dernier essai nucléaire de la Corée du Nord, qui est selon lui une “nation voyou” avec laquelle une politique “d’apaisement ne fonctionnera pas”.




Dans une série de tweets lancés suite à l’essai nucléaire de Pyongyang, et qui est considéré le plus puissant jamais testé par le régime communiste, M. Trump a qualifié la Corée du nord de “grande menace” pour les Etats-Unis.

Les autorités nord-coréennes ont réalisé dimanche leur sixième test nucléaire, le plus puissant à ce jour, que Pyongyang a affirmé être une “réussite parfaite” d’un essai d’une bombe à hydrogène.

“La Corée du nord a effectué un test nucléaire majeur. Leurs paroles et leurs actions sont devenus très hostiles et très dangereux à l’égard des Etats-Unis”, a tweeté M. Trump.

L’occupant de la Maison Blanche a également reproché à la Chine de n’avoir eu que “peu de succès” avec Pyongyang. “Je leur ai dit (aux Chinois) que leurs discussions d’apaisement avec la Corée du nord ne fonctionneront jamais”, a-t-il écrit. Les Nord-coréens “ne comprennent qu’une seule chose”, a encore martelé M. Trump, sans pour autant élaboré sur ce point.

Ce test nucléaire intervient en dépit d’une batterie de dures sanctions que la communauté internationale à infligées au régime nord-coréen à travers le Conseil de sécurité. Cet essai intervient après le tir, mardi dernier, d’un missile balistique qui a survolé le Japon avant de s’abîmer dans le Pacifique.

Le dernier essai atomique nord-coréen remonte à septembre 2016, et il était le plus puissant des cinq tests effectués depuis 2006. Selon les autorités sud-coréennes, ce sixième essai a donné lieu à une explosion "cinq à six fois plus puissante" que celui mené en 2016.

La présidence américaine a annoncé que M. Trump réunira dimanche son équipe de sécurité nationale pour examiner la formule de réponse à ce nouveau test.
Dimanche 3 Septembre 2017 - 16:15





Nouveau commentaire :
Twitter