Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Copé: "la question se pose de savoir si Hollande est capable de diriger la France"


Mardi 30 Avril 2013 modifié le Mardi 30 Avril 2013 - 10:58




Copé: "la question se pose de savoir si Hollande est capable de diriger la France"
Jean-François Copé, président du principal parti de l'opposition française, affirme que "la question se pose aujourd'hui de savoir si François Hollande est vraiment capable de diriger la France", dans une interview à paraître jeudi.

Le gouvernement de François Hollande "n'a pas de méthode, pas de cap", affirme M. Copé, président de l'UMP (droite), dans cette interview à Valeurs Actuelles, également publiée à partir de jeudi sur le site de cet hebdomadaire.

"Son gouvernement se noie dans ses contradictions. Dans l'esprit des Français, le doute s'est installé, sur les deux qualités qui, de mon point de vue, définissent l'aptitude au commandement: la compétence et l'autorité", ajoute-t-il.

M. Copé affirme également que l'équipe gouvernementale "s'apparente plus à un bateau ivre qu'à un gouvernement capable de conduire les destinées de la cinquième puissance du monde".

Revenant sur la question de la relation franco-allemande et les critiques de responsables socialistes français contre la politique de la chancelière Angela Merkel, M. Copé estime "incroyable que François Hollande laisse ses amis socialistes se livrer à cette offensive insensée contre l'Allemagne".

"Faire de l'Allemagne un bouc émissaire pour masquer son propre échec, c'est d'une grande irresponsabilité", dit-il.

Selon lui, "la relation franco-allemande, cela ne doit pas être un alignement systématique, mais je ne voudrais pas que nous allions, à cause de ce comportement, vers une Europe à deux vitesses, avec d'un cô té l'Allemagne et les pays du Nord qui auraient pris le train du 21e siècle, et de l'autre la France et les pays du Sud qui s'enfonceraient dans le déclin, faute d'avoir su se réformer".

"Ce serait mortifère pour l'Europe et la France", ajoute le président de l'UMP, qui a signé lundi un communiqué commun avec l'ancien Premier ministre François Fillon, également de l'UMP, pour "dénoncer la responsabilité personnelle" du président Hollande "dans la dégradation continue et consternante de la relation franco-allemande".


Mardi 30 Avril 2013 - 08:33

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter