Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





"Constitution 2011: entre autoritarisme et démocratie", nouvel ouvrage de Hassan Tarik et Abdelali Hami Eddine


Vendredi 13 Mai 2011 modifié le Vendredi 13 Mai 2011 - 14:41




"Constitution 2011: entre autoritarisme et démocratie. Lectures croisées" est l'intitulé d'un nouvel ouvrage que vient de publier Hassan Tarik et Abdelali Hami Eddine aux éditions de la série du dialogue public.

Le livre (148 pages) se décline en quatre axes traitant de "la vague de démocratie dans le contexte arabe des révisions constitutionnelles", des "limites de la Constitution de 1996 et des implications du mouvement 20 février", de "la Constitution marocaine ou le résultat d'un demi-siècle de lutte pour la forme et le fond" et de la "Constitution de 2011 : les repères des grandes réformes".

La préface de l'ouvrage fait observer que les co-auteurs, qui ont contribué à l'élaboration des mémorandums de leurs partis respectifs au sujet de la prochaine réforme constitutionnelle, apportent des éclairages, chacun de sa position politique et académique, au débat public en cours au Maroc, dans un contexte régional propice à la dynamique du changement démocratique.

Ces lectures croisées aspirent à détecter certains aspects de ce débat avec pour ambition d'examiner la possibilité de les placer au coeur d'un débat national qui, loin de se dissimuler les divergences politiques et intellectuelles, chercherait à capitaliser sur "un dénominateur démocratique et civil", du reste nécessaire à l'avenir.

Les deux chercheurs partent d'un constat sommaire du contexte arabe et tentent de dépister les soubassements structurels ayant présidé à l'émergence d'un slogan comme "Le peuple veut", pour s'accorder à dire qu'il n'y a point d'exception et que l'on assiste au crépuscule des mythes fondateurs du despotisme arabe.

Partant du contexte arabe et de ses implications sur le paysage marocain, ils se sont attardés sur la dynamique enclenchée par le 20 février en tant qu'incarnation d'un retour vers le politique.

Ils ont essayé de démontrer, de manière implicite, que la similarité des facteurs à la base des changements opérés en Egypte et en Tunisie, et qui ont trouvé des échos dans le cas marocain, est à l'origine de l'émergence et de la montée de la volonté populaire au Maroc.

Les deux chercheurs ont, par la suite, relevé l'importance de la réforme constitutionnelle et de ses contextes au Maroc, avant de passer à l'examen des contours généraux et des repères de base de la nouvelle Loi fondamentale, mettant l'accent, par la même, sur la corrélation dialectique entre réforme constitutionnelle et réforme politique, sachant que les élections sont l'expression réelle de la volonté populaire.

Membre du bureau politique de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Hassan Tarik est professeur de droit public et sciences politiques à la Faculté de droit de Settat. Il est l'auteur d'une série d'ouvrages, dont "La politique marocaine: positions et récits" (2011), "La société marocaine et les questions de la démocratie, de la citoyenneté et de la politique" (2010) et "Les jeunes, la politique et la transition démocratique" (2007).

Abdelaâli Hami Eddine est professeur de droit public et sciences politiques à la faculté de droit de Tanger et membre du secrétariat général du Parti de la justice et du développement (PJD). Il compte à son actif entre autres publications "La constitution et l'enjeu des rapports de force" (2005) et "Emargements sur le régime de gouvernement en Islam" (2010).



Vendredi 13 Mai 2011 - 14:40