Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Conflit au Mali: le Roi du Maroc réitère sa volonté de "contribuer à une solution"


Dimanche 23 Février 2014 modifié le Jeudi 27 Février 2014 - 11:08




Le Roi Mohammed VI a réitéré sa volonté "de contribuer à une solution" au conflit dans le nord du Mali et ses implications dans toute la région, à l'issue d'une visite officielle de six jours, selon un communiqué conjoint.

Le souverain marocain "a réitéré le souci constant" de son pays "de préserver l'unité territoriale et la stabilité de la république du Mali, ainsi que la nécessité de contribuer à une solution et à un compromis qui permettraient de lutter contre les mouvements intégristes et terroristes qui menacent aussi bien les pays du Maghreb que la région du Sahel et du Sahara", souligne le communiqué maroco-malien publié dimanche.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a pour sa part remercié le roi "pour son engagement constructif dans la facilitation d'une solution politique à la crise qui sévit" dans le nord "dans le respect de l'unité et de l'Intégrité territoriale du Mali".

"Considérant que la crise politico-sécuritaire dans le nord malien requiert un effort exceptionnel et soutenu pour la relance du développement dans les régions du nord du Mali,", le président Keïta a salué "les efforts de coopération économique, sociale et culturelle consentis" par le Maroc, "à travers la signature de 17 conventions multisectorielles entre les deux pays".

Ces différents accords portent sur des domaines aussi divers que les services aériens, l'industrie, l'élevage, la santé, les finances, la formation professionnelle, les télécommunications, les hydrocarbures.

La seconde visite du roi du Maroc au Mali en moins de six mois s'est tenue du mardi 19 au dimanche 23 février, alors qu'avaient lieu à Bamako des réunions préparatoires à des négociations de paix avec les groupes armés du nord du Mali, dont la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

Avec l'accord du président Keïta, le roi Mohammed VI a reçu le 31 janvier en audience Bilal Ag Achérif, secrétaire général du MNLA, l'incitant au dialogue avec le gouvernement malien.


Dimanche 23 Février 2014 - 20:19





Nouveau commentaire :
Twitter